Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Macron reçoit la dauphine de Merkel, Annegret Kramp-Karrenbauer

Annegret Kramp-Karrenbauer le 3 juin 2019 à Berlin
Annegret Kramp-Karrenbauer le 3 juin 2019 à Berlin -
Tous droits réservés
John MACDOUGALL
Taille du texte Aa Aa

Emmanuel Macron rencontre lundi à l’Elysée pour la première fois Annegret Kramp-Karrenbauer, cheffe des chrétiens-démocrates (CDU) allemands et dauphine pressentie de la chancelière Angela Merkel, pour discuter d’Europe et des relations franco-allemandes, a-t-on appris auprès de l’Elysée.

Cette rencontre, prévue en fin d’après-midi, a été fixée à la demande de Mme Kramp-Karrenbauer, surnommée “AKK”, dans le cadre des échanges réguliers entre responsables des deux pays, souligne-t-on de même source.

Agée de 56 ans et élue de la Sarre, région proche de la France, AKK est devenue une personnalité de premier plan en Allemagne après avoir été élue en décembre à la tête de la CDU à la suite de la décision de Mme Merkel de ne pas solliciter un nouveau mandat.

La rencontre portera en partie sur l’actualité européenne, particulièrement copieuse après les élections du 26 mai et à l’approche de la nomination des nouveaux dirigeants de l’UE.

AKK défend le choix de l’Allemand Manfred Weber, candidat du PPE (Parti populaire européen), pour présider la Commission européenne, mais ce dernier n’est pas soutenu par Paris.

Ces derniers mois, AKK s’est démarquée de certaines propositions européennes d’Emmanuel Macron, notamment sur la question d’un Smic européen. Elle a également souhaité que le Parlement européen siège à Bruxelles et non à Strasbourg, et que l’UE bénéficie d’un “siège permanent commun au Conseil de sécurité” de l’ONU.

A l’Elysée, le Conseil des ministres s’est penché lundi sur la ratification du traité d’Aix-la-Chapelle signé le 22 janvier par Angela Merkel et Emmanuel Macron pour renforcer la coopération franco-allemande.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.