DERNIERE MINUTE

Semenya: la justice suisse suspend temporairement les règles de l'IAAF sur la testostérone

Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La cour suprême suisse, saisie par Caster Semenya, a annoncé lundi qu’elle suspendait temporairement les règles de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) qui obligent la Sud-Africaine ainsi que plusieurs athlètes hyperandrogènes à prendre des médicaments pour faire baisser leur taux de testostérone.

Cette suspension provisoire du règlement de l’IAAF “permet (à Caster Semenya) de participer à des compétitions sans aucune restriction tout pendant que son appel est à l‘étude”, a réagi dans un communiqué son équipe de communication.

Le tribunal fédéral a “pris des mesures super-provisoires”, suspendant l’application du règlement de l’IAAF jusqu‘à la tenue d’une nouvelle audience, a indiqué à l’AFP Peter Josi, porte-parole du tribunal fédéral suisse, qui siège à Lausanne.

“Je remercie les juges suisses pour cette décision. J’espère qu‘à la suite de mon appel je serai de nouveau autorisée à courir librement”, a réagi l’athlète sud-africaine, dans le communiqué.

Le prochain 800 m de très haut niveau est prévu à Montreuil le 11 juin, où Semenya est engagée sur 2.000 m pour l’instant avec la Burundaise Francine Niyonsaba, une autre athlète hyperandrogène.

Caster Semenya a déposé mercredi dernier un appel devant le Tribunal fédéral suisse pour contester la décision controversée du Tribunal arbitral du sport (TAS) rendue le 1er mai, qui a admis que le règlement de l’IAAF devait s’appliquer.

Interrogée par l’AFP, l’IAAF a indiqué “ne pas pouvoir commenter pour le moment car nous venons de recevoir l’information du tribunal fédéral suisse”, a indiqué une porte-parole.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.