PUBLICITÉ

L'offensive du Prince Ali de Jordanie

L'offensive du Prince Ali de Jordanie
Tous droits réservés 
Par Vincent Ménard avec AFP, REUTERS
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Prince Ali de Jordanie, l’un des cinq candidats à la présidence de la FIFA, passe à l’attaque. Battu par Sepp Blatter en mai dernier et une

PUBLICITÉ

Le Prince Ali de Jordanie, l’un des cinq candidats à la présidence de la FIFA, passe à l’attaque.

Battu par Sepp Blatter en mai dernier et une nouvelle fois prétendant à sa succession, il se pose en garant de l‘éthique et des réformes.

Et il n’hésite pas à dénoncer les méthodes de représailles utilisées au sein de l’instance depuis, à ses yeux, bien trop longtemps.

“Laissez-moi vous dire ce qui arrive quand vous ne vous conformez pas aux désirs des dirigeants de la FIFA. Les projets de développement que vous défendez calent mystérieusement, les tournois que vous devez accueillir vous sont retirés, vos équipes nationales bénéficient de tirages au sort moins favorables et même les arbitres vous sont soudain hostiles. Voilà autant de façons concrètes de punir les associations-membres qui ne sont pas assez loyales.”

Le Prince Ali s’en prend aussi aux deux favoris du scrutin du 26 février qu’il accuse de faire pression sur les Confédérations qui vont voter.

Ses cibles : Gianni Infantino qui est soutenu par l’Europe et l’Amérique latine, et le Cheikh Salman qui a derrière lui l’Asie et l’Afrique.

A privilege to speak <a href="https://twitter.com/genevapressclub">genevapressclub on my plan for my 1st year as FIFA President. Watch: https://t.co/tYA6cr8gOkpic.twitter.com/1nc7tknzB7

— Ali Al Hussein (@AliBinAlHussein) February 11, 2016

Prince Ali: “The reason I am standing in this election is simple: I love football and I want to see football run the right way.” #AliForFIFA

— Prince Ali (@AliForFIFA) February 11, 2016

AliForFIFA</a> ..these are the qualities that are much needed at FIFA..good luck to you Prince Ali...</p>&mdash; Richard (RichardJHarland) February 11, 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Super League contre UEFA : quels sont les impacts de l'arrêt de la Cour de justice de l'UE ?

Football/Espagne : les joueuses professionnelles mettent fin à leur grève

Foot : les 23 championnes du monde refusent de jouer pour l'Espagne après le baiser forcé