Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Plainte de Sza : Sephora ferme et "forme à la diversité" aux Etats-Unis

Plainte de Sza : Sephora ferme et "forme à la diversité" aux Etats-Unis
Tous droits réservés
Reuters
Taille du texte Aa Aa

Tous les magasins de produits cosmétiques de l'enseigne Sephora aux Etats-Unis vont fermer une heure mercredi matin. Objectif : faire suivre aux employés une "formation diversité". Opération de communication ou réelle prise en main du problème de discrimination raciale, on peut se poser la question. C'est en tous cas la réponse apportée à la plainte de la chanteuse de R and B, Sza (prononcer Siza). Il y a plus d'un mois, l'artiste américaine, connue notamment en Europe pour son titre avec Maroon Five "What Lovers do" a dénoncé dans un tweet le fait que l'une des employées du magasin Sephora de Calabasas ait appelé la sécurité pour s'assurer qu'elle ne volait rien...

Sza, 24 février 2019. REUTERS/Lucas Jackson

Le lendemain, Sephora, qui appartient au groupe de luxe français LVMH, avait immédiatement répondu prendre le problème très au sérieux.

Anna A. Tavis, consultante en ressources humaines à l'université de New York estime que les entreprises ne devraient pas attendre ce genre d'incident pour sensibiliser et former leurs employés, mais elle se veut positive :

"À mon avis, il s'agit d'une question que les entreprises commencent à peine à apprendre à gérer, et le fait de commencer par un acte aussi symbolique est une très bonne, très bonne initiative."

L'an dernier, c'est la chaîne Starbucks qui avait fermé ses 8 000 cafés aux Etats-Unis toute une après-midi pour que ses employés puissent suivre un séminaire de formation après l'arrestation de deux hommes noirs dans un de ses magasins à Philadelphie. La direction du magasin avait appelé la police parce que les deux hommes, qui attendaient une connaissance, s'étaient installés à une table sans commander de boissons. Cette fermeture avait coûté quelque 12 millions de dollars de manque à gagner à Starbucks.

Et des manifestations avaient été organisées dans le magasin de Philadelphie.