Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

iTunes va disparaître sur les Mac, la fin d'une époque pour Apple

Conférence mondiale des développeurs d'Apple à San Jose, 05 juin 2019
Conférence mondiale des développeurs d'Apple à San Jose, 05 juin 2019 -
Tous droits réservés
REUTERS/Mason Trinca
Taille du texte Aa Aa

C’est la fin d’une époque du côté de la firme à la pomme. 18 ans après son lancement, iTunes, c’est fini. Mais seulement pour les utilisateurs de Mac. Pour tous les autres, il faudra patienter encore un peu avant de voir l’emblématique application d’Apple disparaître. En effet, un porte-parole de la multinationale a confirmé au Monde en début de semaine qu’iTunes continuera d’exister sur PC.

Pour les utilisateurs de Mac en revanche, la synchronisation de la bibliothèque iTunes avec l’appareil iOS qui se lance à chaque connexion, c’est bientôt terminé. Dès l’automne 2019, quand la prochaine mise à jour du système d’exploitation d’Apple, macOS 10.15, sera disponible, les utilisateurs de Mac devront gérer leurs contenus multimédias à travers trois applications distinctes venant remplacer iTunes : Apple Music, Apple TV et Apple Podcasts. Sauf si ces derniers passent déjà par d’autres services pour gérer ce contenu (Spotify, Netflix, Youtube par exemple). Un changement qui ne devrait cependant pas bouleverser les habitudes de tout le monde : ces trois applications étant déjà disponibles sur iPhone et iPad.

Application phare

Début 2001, l’idée de Steve Jobs lorsqu’il lance iTunes est de pouvoir organiser ses fichiers musicaux facilement sur son ordinateur ainsi que de graver ses CD. Quelques mois plus tard, Apple lance l’iPod, le célèbre lecteur MP3. Reste à trouver comment l’alimenter. La mode est au téléchargement illégal et Steve Jobs commence à démarcher les maisons de disques ainsi que les artistes comme Bono ou Mick Jagger pour pouvoir proposer ces musiques légalement sur sa nouvelle plateforme : l’iTunes Store. À son lancement, ce sont 200.000 musiques qui sont disponibles. Il y en a aujourd’hui plus de 50 millions.

Apple prélèvera une redevance sur les transactions et un verrouillage électronique empêchera le partage sauvage de contenu. Le monde se laisse convaincre par ce nouveau service. Les séries, les films, les podcasts, les radios et les livres suivront.

Une application en déclin

À mesure que le service attire de nouveaux abonnés, la bibliothèque grossit et iTunes devient moins fluide. Puis, petit à petit, le téléchargement laisse la place au streaming. L’arrivée du suédois Spotify et de l’Américain Netflix bouscule un peu les habitudes d’Apple.

La firme américaine suit tardivement la tendance et crée Apple Music en 2015 pour concurrencer le premier cité. Le service revendique aujourd’hui 50 millions d’utilisateurs payants. Loin derrière Spotify et ses 100 millions.

Début 2019, la marque américaine lance Apple TV. À l’instar de ses concurrents, Netflix, Amazon, Hulu, Apple TV donnent accès à des contenus originaux. Une autre alternative.

Autant d’applications qui rendent iTunes obsolète et qui poussent les dirigeants de la marque à la pomme à supprimer ce service des Mac lors de la prochaine mise à jour. Reste à savoir comment le logiciel version PC pourra survivre à terme sans aucune mise à jour.

Pour les nostalgiques, ils pourront toujours synchroniser leurs appareils mobiles Apple via les applications qui remplacent iTunes. iTunes Music Store restera tout de même disponible sur Mac.