Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelle-Zélande: l'auteur présumé des attaques de Christchurch plaide non coupable

Taille du texte Aa Aa

L’extrémiste australien Brenton Tarrant, inculpé pour le meurtre de 51 fidèles en mars dans deux mosquées de Christchurch (Nouvelle-Zélande), plaide non coupable, a annoncé vendredi son avocat.

Dans une transmission audiovisuelle depuis la prison de haute sécurité d’Auckland diffusée au tribunal de Christchurch, l’avocat Shane Tait a déclaré que son client plaidait “non coupable de tous les chefs d’accusation”, tandis que Tarrant était assis silencieux à proximité.

Brenton Tarrant, qui se définit lui-même comme un suprémaciste blanc, est inculpé de 51 chefs de meurtre, de 40 de tentative de meurtre et d’un chef d’acte terroriste.

Le 15 mars, Brenton Tarrant, 28 ans, avait ouvert le feu pendant la prière du vendredi dans deux mosquées de Christchurch, la grande ville de l‘île du Sud. Il s’agit du plus grave massacre commis dans l’histoire moderne de la Nouvelle-Zélande.

Au cours de l’audience de vendredi, le tribunal a été informé que des expertises psychiatriques effectuées en prison avaient établi que Tarrant était mentalement apte à être jugé.

Quelque 80 survivants du massacre et proches de victimes se trouvaient dans la galerie du public lors de l’audience.

Ils ont pu voir Tarrant avoir un sourire ironique à plusieurs moments de la transmission.

Le juge Cameron Mander a fixé l’ouverture du procès au 4 mai 2020. L’avocat Shane Tait a déclaré que le procès devrait durer environ six semaines.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.