Une partie de l'Europe frappée par de violents orages

Une partie de l'Europe frappée par de violents orages
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un épisode orageux particulièrement violent a frappé une partie de l'Europe samedi. Une tempête de grêle a ravagé les vergers de la Drôme, une touriste est morte noyée dans le Lac Léman, des centaines de maisons ont été évacuées en Angleterre, et des arbres ont été arrachés en Pologne.

PUBLICITÉ

La grêle n'est tombée qu'un quart d'heure sur le nord de la Drôme, mais l'épisode a été d'une telle violence que 80% des récoltes sont perdues selon le ministre français de l'Agriculture. Résultat : l'état de catastrophe naturelle et de calamité agricole va être déclaré.

En France, comme dans d'autres pays d'Europe, les orages samedi ont été particulièrement dévastateurs. La tempête a balayé la région Auvergne-Rhône-Alpes. Les grêlons ont brisé des vitres de voitures, d'habitations, des volets comme à Romans-sur-Isère. En Haute-Savoie, une touriste allemande est morte écrasée par la chute d'un arbre sur son camping-car. 10 personnes ont été légèrement blessées.

Les orages ont aussi fait un mort en Suisse, une touriste s'est noyée dans le lac Léman quand son bateau a coulé au large de Genève. La tempête a traversé l'ouest du pays en fin d'après-midi avec des vents à plus de 110 km/h.

En Angleterre, il est tombé l'équivalent de deux mois de pluie en deux jours dans l'est du pays. Résultat : près de 600 maisons évacuées en raison des inondations.

Des arbres arrachés, d'autres fendus ou décapités, les orages qui ont frappé le nord-ouest et l'est de la Pologne ont été eux aussi particulièrement violents. Pas moins de 1000 interventions des pompiers et plus de 11000 foyers privés d'électricité et des dégâts considérables.

Avec AFP, Reuters et AP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les températures hivernales se sont imposées en Pologne

Les dépenses militaires en Europe sont au plus haut

Vladimir Poutine affirme être prêt à négocier avec l'Ukraine sans "schémas imposés"