DERNIERE MINUTE

Sanctions: Téhéran accuse Trump de "fermer la voie de la diplomatie"

Taille du texte Aa Aa

En imposant de nouvelles sanctions “stériles”, visant cette fois-ci le chef de l’Etat iranien, les Etats-Unis ont décidé de fermer de manière “permanente” la voie de la diplomatie entre Washington et Téhéran, a déclaré mardi l’Iran.

“Imposer des sanctions stériles contre le guide suprême de l’Iran [l’ayatollah Ali Khamenei, NDLR] et le chef de la diplomatie iranienne [Mohammad Javad Zarif], c’est fermer de façon permanente la voie de la diplomatie avec le gouvernement prêt à tout de Trump”, a écrit le porte-parole des Affaires étrangères, Abbas Moussavi, sur Twitter.

“Le gouvernement [du président américain Donald] est en train de détruire tous les mécanismes internationaux existants destinés à assurer la paix et la sécurité mondiale”, ajoute M. Moussavi.

Téhéran et Washington ont rompu leurs relations diplomatiques en 1980.

Les Etats-Unis ont annoncé lundi des sanctions présentées comme “dures” et frappant la République islamique : elles visent M. Khamenei, et plusieurs commandants des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de l’Iran.

M. Trump, qui accuse l’Iran de chercher à se doter de l’arme nucléaire et d‘être un “parrain du terrorisme”, a signé un décret empêchant “le guide suprême, son équipe et d’autres qui lui sont étroitement liés d’avoir accès à des ressources financières essentielles”.

Egalement visé, M. Zarif, visage de la politique iranienne de détente avec l’Occident, considéré comme un modéré et abhorré des ultraconservateurs iraniens, doit être placé sur la liste des sanctions “cette semaine”, a indiqué le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin.

Selon ce dernier, Washington va geler des “milliards de dollars” d’actifs iraniens supplémentaires.

L’Iran a rétorqué à l’ONU en appelant Washington à arrêter son “aventurisme militaire” et sa “guerre économique”, en jugeant que le “climat” n‘était pas propice à des discussions avec les Etats-Unis.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.