DERNIERE MINUTE

Canicule : l'Europe bat des records de chaleur

Canicule : l'Europe bat des records de chaleur
Tous droits réservés
REUTERS/Charles Platiau
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les fontaines et autres points d'eaux ont été pris d'assaut ce mercredi un peu partout en Europe, alors qu'un vent chaud venu tout droit du Sahara a déferlé sur le vieux continent.

De nombreuses villes ont battu leurs records de chaleur pour un mois de juin, comme Coschen et Bad Muskau en Allemagne, où il a fait 38,6 degrés.

A Berlin il a fait jusqu'à 37 degrés. Les habitants se sont réfugiés dans les parcs de la ville, en quête d'un peu de fraîcheur.

"Au matin, c'était bien, explique une Berlinoise. Je me suis réveillée en pensant que j'étais en vacances. Mais après j'ai souffert dans mon appartement, j'habite au dernier étage."

Record de chaleur également battu en Pologne avec 38,2 degrés enregistrés mercredi dans le village de Radzyn (sud-ouest) après les 38 degrés de Wroclaw en 1935.

Manches courtes et shorts

A Rome, les touristes ont bravé la canicule, alors que le thermomètre affichait également 38°. L'Italie n'avait pas connu un tel pic de chaleur depuis près de 10 ans.

"On a pris des parapluies, on a mis des manches courtes, des shorts, raconte une touriste. On est arrivés ce matin. On avait prévu de rester à l'ombre, et ça marche plutôt bien !"

En Hongrie aussi, les records de chaleur ont été battus, même s'il a fait un peu moins chaud que dans le reste de l'Europe. A Budapest, le thermomètre affichait 33°. Une météo inhabituelle, mais encore tolérable pour les habitants.

"Ça peut paraître bizarre, mais pour moi ça reste des températures acceptables, affirme un Hongrois. Si on regarde l'Allemagne ou la France, il fait jusqu'à 40°C, donc ici ça reste agréable. J'espère que ça va se rafraîchir un peu ce weekend, ça serait encore mieux."

Changement climatique

Cette vague de chaleur devrait encore s'aggraver jeudi et vendredi. De nombreuses régions, notamment dans le sud de l’Europe, sont toujours placées en alerte canicule.

En Espagne par exemple, on attend jusqu'à 44 degrés à Gérone, en Catalogne. La chaîne publique TVE a surnommé cet épisode de chaleur "la semaine de l'enfer".

"Les températures mondiales augmentent en raison du changement climatique, et avec elles la probabilité qu'une vague de chaleur extrême se produise", souligne Len Shaffrey, professeur de sciences climatiques à l'université de Reading.

Selon l'Institut climatologique spécialisé de Potsdam, les étés les plus chauds en Europe depuis l'année 1500 ont tous été relevés au cours du XXIe siècle. Par ordre décroissant: 2018, 2010, 2003, 2016 et 2002.

Avec AFP

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.