Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'Ouganda, terre d'accueil des réfugiés

L'Ouganda, terre d'accueil des réfugiés
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Sur les rives du lac Albert, dans l'ouest de l'Ouganda, des dizaines de réfugiés arrivent chaque jour. Ils fuient le conflit qui sévit dans la République Démocratique du Congo voisine. En avril, ce sont 80 à 100 réfugiés qui sont arrivés chaque jour dans le pays, selon le Haut Commissariat aux réfugiés.

"Sur la route pour venir ici il y eu des tirs et les balles volaient juste à côté de nous. Je suis venu là pour obtenir de l'aide parce que j'ai entendu dire qu'en Ouganda, on aidait les réfugiés," raconte Uketi Depite, réfugié arrivé de RDC.

Pendant des années, l'Ouganda a ouvert ses portes aux réfugiés alors qu'au même moment de nombreux pays dans le monde les fermaient. Les nouveaux arrivants semblent certains qu'ils seront bien accueillis en Ouganda. "Je savais qu'en arrivant en Ouganda il y aurait la paix et qu'on me donnerait de la nourriture et des habits", estime Angeyechan Nikuma, venue elle aussi de RDC.

Aide européenne

Aujourd'hui, l'Ouganda accueille 1.2 millions de réfugiés, de loin le plus grand nombre en Afrique et le troisième à l'échelle mondiale. Pourtant, l'Ouganda est l'un des pays les plus pauvres du monde - et dépend fortement de l'aide étrangère. Une part importante de cette aide est destinée à soutenir la politique de la porte ouverte du pays.

Ces deux dernières années l'Union européenne a donné plus de 150 millions d'euros au pays. Les réfugiés peuvent vivre, cultiver, travailler et se déplacer librement ici et cette politique devrait inspirer d'autres pays, selon cet expert.

"D'une certaine manière, c'est un modèle pour d'autres pays. Montrer qu'en accueillant les gens et en leur donnant de l'espace, en leur donnant une certaine liberté de mouvement, une certaine liberté d'emploi - cela peut fonctionner, sans créer automatiquement une crise pour le pays hôte", Chris Nola, directeur TYhe Refugee Law Project, Ouganda.

"Moins de réfugiés iront en Europe"

Une partie de la stratégie européenne de soutien à l'Ouganda consiste à empêcher les réfugiés de partir vers le nord. De nombreux réfugiés qui ont fui la violence, la persécution et la guerre se sont retrouvés sur des embarcations de fortune dans la Méditerranée pour tenter d'atteindre les côtes de l'Europe. L'ambassadeur de l'Union européenne en Ouganda, Attilio Pacifici, l'admet.

"Des sommes significatives ont été allouées à l'Ouganda pour soutenir cette politique très très progressiste. Accepter que des réfugiés viennent de pays voisins, et bien on fait cela quand il s'agit de nos voisins proches. L'Ouganda dit : bienvenue ! Et ensuite ont doit aider ces gens. Bien sûr avec ça, moins de réfugiés iront en Europe", estime Attilio Pacifici, EU Ambassador en Ouganda.

De retour sur les rives du Lac Albert, les derniers arrivés vont être emmenées dans leur nouvelle maison dans une colonie voisine où on leur donne un petit lopin de terre et le nécessaire pour construire une nouvelle vie.