Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'éclipse totale du Soleil au-dessus du Pacifique : la beauté à l'état brut

L'éclipse totale du Soleil au-dessus du Pacifique : la beauté à l'état brut
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Très exactement 2 minutes et 36 secondes de bonheur pour les passionnés de phénomènes astraux : c'est le temps qu'a duré l'éclipse totale du Soleil la nuit dernière au-dessus d'une bonne partie de la région du Pacifique, plus spécialement au nord du Chili et au centre de l'Argentine. Le phénomène d'obscurité créé par l'interposition de la Lune entre le Soleil et la Terre a débuté vers 13 heures dans le Pacifique, mais seulement un peu avant 16H40 - il était alors 22H38 en France - sur les côtes chiliennes. Puis le ruban noir d'environ 150 kilomètres de largueur s'est perdu dans l'immensité de l'océan Atlantique.

Des conditions optimales

Rien qu'au Chili, particulièrement dans le vaste désert d'Atacama, près de 300 000 personnes, scientifiques du monde entier, chasseurs d'éclipses ou simples touristes, avaient fait le déplacement prévu de longue date. Et elles n'ont pas été déçues... Le spectacle a été assuré dans des conditions optimales grâce à un ciel parfaitement dégagé, comme l'avaient annoncé les météorologues.

"La vérité, a notamment confié une astronome chilienne, Sonia Duffau, à l'Agence France-Presse, c'est que même si l'on sait ce qui va se passer, c'est un choc au moment où l'ombre des ténèbres commence à venir et où le silence commence à se faire".

A Santiago du Chili, la capitale, l'éclipse totale de soleil était largement visible, et de nombreux habitants se sont massés dans les parcs ou sur les balcons et terrasses des immeubles pour contempler ce bout de nuit en plein jour. En revanche, dans la capitale voisine, Buenos Aires, les Argentins ont eu moins de chance car l'inclinaison du soleil était barrée par des nuages à l'horizon. Cuyo, dans le centre-ouest du pays, était au contraire l'endroit idéal pour observer le ciel, des milliers de spectateurs s'y sont pressés.

Chacun son endroit, chacun son style, chacun sa méthode...

La "patrie" de l'astronomie

Le Chili a la réputation d'être un paradis pour l'astronomie. Il dispose de télescopes parmi les plus performants sur la planète, permettant à lui tout seul de réaliser près de 45% des observations mondiales. Le plus puissant est construit sur le mont Paranal, au milieu du désert d'Atacama. Dès l'an prochain, les Chiliens accueilleront également le télescope géant de Magellan et le très grand télescope européen, dit E-ELT. Le pays fera ainsi un nouveau bond spectaculaire, assurant alors 75% des observations astronomiques de par le monde.

Le Chili est d'ailleurs gâté puisqu'une autre éclipse totale de soleil doit avoir lieu, cette fois dans le sud, dès le 14 décembre 2020.