La Géorgie se lance dans la production de voitures électriques

La Géorgie se lance dans la production de voitures électriques
Taille du texte Aa Aa

La première usine de construction de voitures électriques de Géorgie et du sud du Caucase doit voir le jour prochainement à Koutaïssi dans l'ouest du pays. Ce projet vise à rendre l'économie nationale plus verte et à produire des véhicules qui deviendront le principal produit d'exportation géorgien vers le marché européen.

Deuxième plus grande ville de Géorgie, Koutaïssi est un centre culturel, éducatif et industriel. C'est là que la première usine de production de voitures électriques du pays et du sud du Caucase doit ouvrir ses portes en 2020. Ce projet soutenu par le gouvernement géorgien est porté par Aigroup, entreprise privée géorgienne, et Changan Corporation, un groupe chinois leader mondial de ce type de véhicules. Sa construction sur un site de 100 hectares à l'extérieur de la ville sera suivie par la création d'installations de peinture et de soudage et d'une usine de panneaux solaires.

"Nous investissons dans des projets respectueux de l'environnement," assure Kakha Guledani, président du comité de direction d'Aigroup. "Ces investissements sont importants du fait de la spécificité de ce domaine d'activité : il nécessite de créer des infrastructures adaptées comme la mise en place dans tout le pays de bornes de recharge alimentées par des panneaux solaires," renchérit-il.

"Concernant l'emploi, dans la phase de démarrage, nous envisageons de recruter 300 personnes, mais ce sera beaucoup plus lors de la phase opérationnelle, donc, c'est très important pour Koutaïssi et l'ensemble de la région," estime-t-il.

40.000 voitures électriques par an

Dans un premier temps, quatre modèles différents sortiront des ateliers. La production annuelle du site devrait s'élever à 40.000 voitures électriques dont la moitié sera destiné au marché national.

Pour la Géorgie, cet investissement est un pari économique important. Le pays veut se faire une place sur le marché européen en y écoulant environ 20.000 voitures électriques par an.

Cette démarche a été célébrée lors d'un show multimédia dans le centre-ville. Les véhicules que l'usine produira serviront également pour un tout nouveau service d'autopartage de voitures électriques qui sera déployé dans Koutaïssi.

Rendre l'économie géorgienne plus verte

Les autorités géorgiennes de leur côté se félicitent de cette nouvelle ambition industrielle.

"Cette usine ouvrira un nouveau chapitre dans l'histoire de notre économie," affirme Mamuka Bakhtadze, Premier ministre géorgien. "Elle aura une influence très positive dans l'objectif de réformer notre économie, elle créera plus de 2000 emplois et dans le même temps, elle nous aidera à augmenter notre potentiel à l'export," souligne-t-il.

Ce projet s'inscrit dans une stratégie globale du gouvernement qui veut rendre l'économie nationale plus verte tout en développant le secteur automobile local.

"Nous allons produire les premières voitures électriques made in Georgia : c'est ce qui rend ce projet vraiment unique pour nous," reconnaît Natela Turnava, ministre géorgienne de l'Économie et du Développement durable. _"La Géorgie va devenir pionnière dans la région en termes de production de technologies vertes et respectueuses de l'environnement grâce aux voitures électriques," s_e félicite-t-elle.