Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

De Babylone à Bagan, les nouveaux inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO

De Babylone à Bagan, les nouveaux inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Réuni à Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan, le comité de l'UNESCO a inscrit depuis le 5 juillet de nombreux sites à la liste du patrimoine mondial de l'humanité. Les inscriptions continueront jusqu'au 10 juillet.

Le Palais de Mafra, Portugal

L'imposant ensemble, situé à 25 km au nord de Lisbonne, est composé d'un palais royal, d'une basilique, d'un couvent, d'un jardin et d'un domaine de chasse. Sous les ordres du roi Jean V, sa construction a débuté en 1717 et a duré une trentaine d'années, la bâtisse de marbre n'ayant été terminée qu'à la mort du monarque en 1750. Sa construction a été financée par l'or du Brésil, joyau du vaste empire colonial portugais dont l'âge d'or touchait alors à sa fin. On trouve à Mafra deux des plus grands carillons au monde, avec un total de 98 cloches, et une impressionnante bibliothèque comptant quelque 36 000 volumes rares.

Les sites miniers préhistoriques de Krzemionki, Pologne

Du néolithique à l'âge de bronze (environ 3 900 à 1 600 ans avant notre ère) cette région était dédiée à l'extraction et la transformation de silex, une roche qui était notamment utilisée pour la confection de haches. "Avec ses structures minières souterraines, ses ateliers de taille du silex et ses quelque 4000 puits et fosses, le site présente l’un des système d’extraction et de traitement du silex souterrain préhistorique le plus complet répertorié à ce jour", indique l'Unesco.

Le site de Bagan, Birmanie

Capitale du premier empire birman, c'est un site culturel majeur de l'Asie du Sud-Est, au même titre qu'Angkor au Cambodge. Le site, qui comprend plus de 3 500 stupas (tumulus), temples, monastères et autres structures construites entre le XIe et le XIIIe siècle, deviendra probablement un point central du tourisme en Birmanie.

Babylone, Irak

Située à 85 kilomètres de Bagdad, cette cité était autrefois la capitale d'un puissant empire. Vieille de 4000 ans, Babylone occupe une place particulière dans l'histoire et la mythologie mondiale, avec sa fameuse Porte d'Ishtar, ses jardins suspendus et la tour de Babel, deux monuments emblématiques dont la localisation fait toujours débat. L'Unesco travaillera conjointement avec les autorités locales pour mettre en place un plan d'action pour la conservation, a déclaré l'organisation.

Le site aborigène de Budj Bim, Australie

Situé dans le sud-est de l'Australie, Budj Bim été inventé par la nation Gunditjmara il y a environ 6 600 ans. Le site comprend les restes de canaux de pierre construits pour piéger les anguilles provenant d'un lac et de marais. Cela contredit le mythe selon lequel les Aborigènes étaient simplement des chasseurs-cueilleurs nomades sans colonies établies ni moyens de production alimentaire sophistiqués. En annonçant l'inscription du site au patrimoine mondial samedi, l'Unesco a expliqué que les Gunditjmara avaient établi "un des réseaux d'aquaculture les plus vastes et les plus anciens du monde".

Les Terres et mers australes françaises

Elles sont situées dans le sud de l'océan indien, à plus de 2 000 kilomètres de tout continent. Elles comptent la plus forte concentration d'oiseaux marins au monde, la plus grande diversité d'oiseaux et mammifères marins, des paysages volcaniques prodigieux, et des eaux riches et diversifiées. Il s'agit du plus vaste bien inscrit au patrimoine mondial.

Les s**ites de métallurgie ancienne du fer, Burkina Faso**

Ce site date du VIIIe siècle avant notre ère, et est le témoin le plus ancien du développement de la production de fer recensé au Burkina Faso. "Composé de cinq éléments situés dans différentes provinces du pays, ce bien comprend une quinzaine de fourneaux debout, plusieurs structures de fours, des mines et quelques traces d’habitations", détaille l'Unesco.