EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Loi anti LGBTQ en Irak : Bruxelles et Washington s'inquiètent

Vue du Parlement irakien.
Vue du Parlement irakien. Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par euronews avec AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La nouvelle loi anti LGBTQ adoptée ce week-end en Irak criminalise l'homosexualité et punit également les personnes qui souhaitent changer de genre.

PUBLICITÉ

L'Union européenne a exprimé son inquiétude face à une loi anti-LGBTQ+ adoptée par le parlement irakien ce week-end.

La déclaration du service diplomatique de l’UE rappelle que la nouvelle législation viole non seulement le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, que l'Irak a ratifié en 1971, mais que la nouvelle loi viole également la propre Constitution irakienne.

La loi adoptée prévoit une peine de 10 à 15 ans de prison pour les relations homosexuelles et des peines plus légères pour les opérations chirurgicales de transition de genre.

Le Département d'État américain a averti de son côté que la législation irakienne pourrait faire fuir les investissements étrangers, car "les coalitions commerciales internationales ont déjà indiqué qu'une telle discrimination nuirait aux entreprises et à la croissance économique".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Une progression de l’extrême droite dans l’UE inquiète la communauté LGBTQIA+

En Pologne, la communauté LGBT en quête d'égalité

Japon : Un tribunal juge "anticonstitutionnelle" l'interdiction du mariage homosexuel