Le point sur les navires humanitaires en Méditerranée

Le point sur les navires humanitaires en Méditerranée
Tous droits réservés
Reuters
Taille du texte Aa Aa

Ils ne sont plus que quelques rares navires humanitaires à pouvoir sillonner les eaux de la Méditerranée.

Après la saisie par l’Italie du Sea-Watch 3 et du voilier Alex, difficile pour les ONG en charge des opérations de sauvetage d’exécuter leur mission.

"Pour l'instant, la mer de Libye n'est pratiquement pas surveillée : seul le navire Alan Kurdi est encore actif et il a pu secourir au moins 100 personnes ces 48 dernières heures, prises en charge par Malte", commente le journaliste italien Nelo Scavo.

Au sud de la péninsule italienne, les navires Mare Jono, Sea Watch 3 et le voilier Alex ont tous les trois été saisis par les autorités italiennes. Seuls le bateau Open Arms, dont les marges de manœuvre ont été limitées , et le navire Alan Kurdi du nom du réfugié syrien retrouvé mort sur une plage turque, sont encore en activité.

Mardi après-midi, 44 migrants secourus au large de la Libye ont pu débarquer à Malte. Deux jours plus tôt, 65 autres personnes avaient été acheminées vers l’île.