Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

France : Super U chasse les chasseurs de bêtes sauvages

Photo d'illustration - Scène de chasse près de Koster en Afrique du Sud en Juin 2015
Photo d'illustration - Scène de chasse près de Koster en Afrique du Sud en Juin 2015 -
Tous droits réservés
REUTERS/Siphiwe Sibeko
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

C'est le "badbuzz" de la semaine en France. Les gérants d'un supermarché situé à l'Arbresle, à quelques encablures de Lyon, ont suscité une vague d'indignation nationale. En cause, leur passion pour la chasse aux animaux sauvages. De nombreux clichés, sur lesquels le couple pose fièrement fusil à la main avec des bêtes abattues lors de safari-chasse en Afrique, ont en effet inondé les réseaux sociaux. Lion, hippopotame, alligator, léopard, autruche, zèbre sont ainsi passés de vie à trépas sous les balles des gérants du magasin de l'enseigne Surper U.

Face à cette polémique qui n'a cessé d'enfler ce mardi, Super U a annoncé que le couple quittait "avec effet immédiat" la direction du magasin. Le groupe a également indiqué dans son communiqué qu'une nouvelle direction allait être mise en place et que le magasin serait fermé ce mercredi, pour rouvrir un jour plus tard.

Dans son message, Super U a précisé être "totalement opposé à des activités privées de safari de chasse par des associés". L'enseigne nous a aussi confirmé par téléphone que, selon elle, ses désormais deux anciens collaborateurs étaient bien présents sur les fameux clichés.

Des sources en ligne depuis longtemps

Ces photos "déterrées" proviennent, en partie, d'un safari organisé en 2014 par une compagnie sud-africaine. Le couple apparaît, au milieu d'autres férus de la gâchette, sur de nombreuses photographies.

Jacques, Clinton and Martine with leopard

Publiée par Pierre van Tonder Big Game Safaris sur Samedi 22 novembre 2014

D'autres images sont issues d'une interview donnée en 2016 par la femme du couple à un site web consacré au monde de la chasse. L'article en question est actuellement indisponible.

Quant à l'origine de ce "badbuzz", des questions restent en suspens. En effet, l'affaire semble s'être emballée vers le 4 juillet dernier et les premières mentions ont surgi sur des comptes localisés dans la région lyonnaise.

Un "loisir" des plus onéreux

Bien que décriée, la chasse aux animaux sauvages, même menacés d'extinction, est légale dans certains pays africains comme le Zimbabwe, la Namibie ou encore l'Afrique du Sud. Très encadrés, ces safaris-chasses sont réservés à une clientèle de luxe. Différentes formules existent, du forfait "all-inclusive" à plus de 100 000 dollars (89 000 €), à la chasse à la carte. Ici, les prix pratiqués vont de 100 dollars (89 €) pour un babouin à plus de 40 000 dollars (35 000 €) pour un éléphant.

La chasse au gros gibier à des fins récréatives a, par le passé, déclenché de nombreuses polémiques, à l'image de l'ancien roi d'Espagne, Juan Carlos, qui avait dépensé des milliers d'euros pour aller tirer sur des éléphants au Botswana en 2012. Un autre scandale avait également éclaté en 2015 après la mort de "Cecil" le lion tué par un chasseur américain.