Désolation après la tornade meurtrière dans le nord de la Grèce

Désolation après la tornade meurtrière dans le nord de la Grèce
Taille du texte Aa Aa

Les vidéos amateurs témoignent de la violence de la tornade et de la grêle qui se sont abattues mercredi soir dans le nord de la Grèce.

La région touristique de la Chalcidique a été frappée par un phénomène météo rare, et surtout meurtrier. Les autorités font état de 7 morts et 23 blessés.

"Cela fait 40 ans que je viens ici. Je n'avais jamais vu ça !", assure un vieil homme, interrogé par notre envoyé spécial.

"Mon fils était dehors quand la tornade est arrivée, raconte une mère de famille. Heureusement, il a pu renter juste à temps. Il y a eu de gros dégâts. Le vent et la pluie, ça cognait contre les vitres. Et tout ça a duré une bonne partie de la nuit."

7 personnes décédées

Ici, un restaurant qui était bondé. Le toit s'est effondré. Une Roumaine de 54 ans et son fils de 8 ans sont morts écrasés.

Là, un camping car renversé par les violentes rafales. Un couple de retraités tchèques étaient à l'intérieur, et ils n'ont pas survécu.

Les autres victimes sont un Russe et son fils de deux ans, tout deux tués par la chute d'un arbre sur l'hôtel dans lequel il séjournait.

La septième victime est un pêcheur, dont le corps a été retrouvé ce jeudi matin.

Dégâts matériels

La chute d'un pylône à haute tension a entrainé une coupure d'électricité dans une grande partie de la région, et bloqué le trafic routier.

"Il y a beaucoup de dégâts, raconte un jeune homme_. On n'a plus de courant. On essaie de récupérer des groupes électrogènes. Et puis, on n'a pas d'eau non plus._"

Le Premier ministre, récemment élu, a annulé tous ses rendez-vous ce jeudi pour se consacrer au suivi de cette catastrophe.

"L'état d'urgence a été décrété dans la Chalcidique après cette tempête meurtrière qui a frappé la région, précise notre envoyé spécial, Apostolos Staikos. Les services de secours travaillent sans relâche pour réparer les dégâts et rétablir l'électricité dans les zones touchées."