Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Hong Kong : face-à-face violent entre manifestants et forces de l'ordre

Hong Kong : face-à-face violent entre manifestants et forces de l'ordre
Tous droits réservés
REUTERS/Tyrone Siu
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Sous le regard des journalistes et de la clientèle des boutiques de luxe, dans un centre commercial du quartier de Sha Tin à Hong-Kong, un face-à-face violent entre manifestants et forces de l'ordre... C'est ainsi que s'est terminé le cinquième dimanche consécutif de rassemblement anti-gouvernemental.

Les manifestants étaient plusieurs dizaines à s'être réfugiés ici pour échapper à une énième charge de la police qui les a suivis. Accueillis à coup de projectiles, les agents des forces de l'ordre ont fini par avoir le dernier mot. Protégés par leurs boucliers et armés de matraques, ils sont montés dans les étages, et ils ont arrêté un grand nombre de personnes. Au moins un manifestant et un policier ont été blessés.

Hong Kong est secoué depuis plus d'un mois par une profonde vague de contestation, partie du rejet d'un projet de loi qui prévoyait d'autoriser les extraditions judiciaires vers la Chine.

La semaine dernière, la cheffe de l'exécutif local a déclaré ce projet de loi "mort" après l'avoir une première fois suspendu. Mais les protestataires ont immédiatement avancé des exigences plus larges, pour préserver les acquis démocratiques de Hong Kong rétrocédé par Londres à la Chine en 1997, et ils comptent tenir bon.

Outre des manifestations pacifiques monstres, le Parlement local a été saccagé mi-juin par des centaines de contestataires radicaux, pour la plupart des jeunes.