France : les députés approuvent la ratification du CETA

France : les députés approuvent la ratification du CETA
Tous droits réservés STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Tous droits réservés STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La ratification du traité de libre-échange Union européenne-Canada a été approuvée par 266 députés contre 213.

PUBLICITÉ

L'Assemblée nationale a approuvé ce mardi par 266 voix contre 213 la ratification du CETA, l’accord économique et commercial global entre l’Union européenne et ses États membres, et le Canada.

74 députés se sont abstenus dont 52 élus LREM, le parti présidentiel. En outre, neuf députés de la formation politique d'Emmanuel Macron ont voté contre.

Le texte était déjà largement mis en place depuis deux ans, mais de manière provisoire, et sa ratification par le parlement français était nécessaire.

Le CETA, c'est son nom, comporte selon ses détracteurs d'importants risques sanitaires et environnementaux. Pour le gouvernement, qui balaye ces critiques, c'est un outil pour booster l'économie entre la France et la Canada.

L'accord de libre échange avait déjà été ratifié par treize pays membres de l'Union Européenne.

Le point noir de ce traité, c'est ce qui a été appelé l'"affaire des farines". Le gouvernement français jure qu'il ne sera jamais importé du Canada de boeuf nourri aux farines animales, et ce conformément à l'interdiction européenne, mais nos confrères du Monde ont révélé que la législation canadienne autorisait l’utilisation de certaines protéines, comme les farines de sang et la gélatine animale... Et aucune règle européenne ne permettrait de refouler à la frontière les animaux concernés.

Négocié pendant plus de sept ans, le CETA avait été approuvé par le Parlement européen en février 2017. Il doit être ratifié par les 38 assemblées nationales et régionales d'Europe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Paris dit "Bye Bye" aux trottinettes électriques en libre-service

Géorgie : 20 000 personnes contre la "loi russe"

Législatives croates : les conservateurs pro-européens en tête