Jour J pour le parti conservateur et le gouvernement britannique

Jour J pour le parti conservateur et le gouvernement britannique
Par Sandrine Delorme avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

On attend le résultat du vote des 160 000 membres des Tories. Boris Johnson est toujours donné favori face à Jeremy Hunt pour succéder à Theresa May qui doit remettre sa démission à la reine Elisabeth II cet après-midi.

PUBLICITÉ

Qui de Boris Johnson ou Jeremy Hunt va prendre la tête du Royaume-Uni ? Les dés sont jetés. Et les résultats du vote des 160 000 membres du parti conservateur devraient être annoncés ce matin. 

Tous les sondages s'accordent à dire que c'est l'ancien ministre des affaires étrangères Boris Johnson qui va l'emporter. A 55 ans, il va devoir relever de nombreux défis, à commencer par le plus urgent : la gestion de l'escalade des tensions avec l'Iran après la saisi du pétrolier britannique Stena Impero. Puis il y aura, bien évidemment la mise en oeuvre de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Boris Johnson, qui avait milité pour la sortie de l'UE, un choix opportuniste selon ses détracteurs, promet un Brexit d'ici à l'échéance du 31 octobre, avec ou sans accord.

Jeremy Hunt, actuel chef de la diplomatie britannique, ne devrait pas donc avoir eu la faveur des Tories si l'on en croit les sondages. Moins controversé, mais aussi moins populaire, plus mesuré, il serait prêt à reporter de façon très provisoire le Brexit si un accord était en vue. Malgré l'échec de Theresa May, il pense pouvoir renégocier avec les Européens et obtenir un accord de sortie plus acceptable par les députés britanniques.

Le successeur de Theresa May prendra ses fonctions demain. La première ministre doit répondre aujourd'hui à une ultime session de questions au parlement, puis aller remettre sa démission à la reine Elizabeth II avant de passer sa dernière nuit au 10 Downing street. 

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La fausse annonce de la mort de Charles III

Tribune : "Ce projet de loi sur le Rwanda est cruel et inhumain"

Le prince William appelle à la cessation des combats à Gaza dès que possible