Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Normes CO2 : 4 constructeurs automobiles s'allient contre Trump

Normes CO2 : 4 constructeurs automobiles s'allient contre Trump
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Quand des constructeurs automobiles s'entendent pour moins polluer. Ca se passe en Californie et ce sont quatre poids lourds qui ont décidé de s'allier pour contrer l'administration Trump.

Ford, Honda, Volkswagen et BMW en accord avec l’État de Californie vont réduire volontairement les émissions de gaz à effet de serre de leurs véhicules. Objectif : éviter que des normes plus ou moins strictes ne naissent dans différentes parties des États-Unis. Donald Trump a annulé en arrivant au pouvoir le durcissement des normes adoptées à la fin du mandat de Barack Obama, mais la Californie, qui dispose depuis des décennies d'une autonomie en la matière, avait annoncé son intention de légiférer elle-même.

"Nous sommes tous d'accord sur le fait qu'un cadre garantissant une solution nationale est la meilleure solution", ont déclaré les constructeurs dans un communiqué.

"Il s'agit d'une déclaration de principe destinée au gouvernement fédéral, afin de tenter de le faire passer de la voie dans laquelle il est engagé vers une voie plus constructive", a déclaré Mary Nichols, la responsable californienne des régulations environnementales, dans une interview au Washington Post. L'objectif fixé dans cet accord est un peu moins ambitieux que ce que Barack Obama avait fixé (réduction de 5% par an).

L'accord concerne 2026 et impose une réduction moyenne des émissions de CO2 de 3,7% chaque année. Les nouveaux modèles devront atteindre une consommation équivalente à environ 4,7 litres au 100 contre 6,3 litres/100 km en vigueur actuellement.

La Californie, l'État américain le plus peuplé, représente environ 12% des ventes de véhicules américains.