Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

La Grèce, destination préférée de Boris Johnson ?

La Grèce, destination préférée de Boris Johnson ?
Tous droits réservés
Jack Hill/Pool via REUTERS
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A en croire les Grecs, Boris Johnson affectionnerait tout particulièrement la Grèce. Il y a une vingtaine d'années, le père de l'actuel Premier ministre britannique, Stanley Johnson, a acheté une maison de campagne dans le pays.

Boris Johnson est un amoureux de la Grèce antique bien qu'il soit opposé au retour en Grèce des "Marbres d'Elgin" , ces frises du Parthénon détenues par le British Museum à Londres.

L'actuel locataire du 10 Downing Street s'est aussi pris de passion pour le village de Horto et les joyaux naturels du sud du Pélion. Il visiterait souvent la région avec sa famille pour profiter de la mer mais aussi de la cuisine locale dont il raffolerait selon Nikoleta Koutlagka, propriétaire d'un restaurant où Boris Johnson se rend souvent.

"Nous avons reçu Monsieur Johnson à plusieurs reprises. C'est un homme très gentil et très ouvert avec les gens du pays et les touristes. Quant à ma cuisine, il l'a adorée ! Il a beaucoup aimé le spetzofai, un plat de saucisses et de poivrons mélangés à une bonne sauce tomate. Il a aussi aimé l'agneau au four. Il a même parlé de moi comme d'une professeure de cuisine", explique la restauratrice.

La présence de Boris Johnson suscite souvent l'intérêt des médias locaux qui suivent ses déplacements et essaient de le photographier. Archimède Kareklidis, rédacteur en chef du journal Magnesia l'a rencontré trois fois au cours des dernières années : "La famille Johnson a passé de nombreux étés ici. Ils ont développé une relation très spéciale avec Horto et le sud du Pélion. Ils sont maintenant considérés comme des locaux. C'est pour ça qu'ils se déplacent sans protection policière."

Des habitants du Pélion interrogés par notre correspondant lui ont confié que Boris Johnson raffolerait des festivals de musique traditionnelle grecque. Ces festivals sont également très prisés par les Britanniques qui vivent dans le pays.