La Slovénie renforce les barrières à sa frontière avec la Croatie

La Slovénie renforce les barrières à sa frontière avec la Croatie
Par Nathan Joubioux avec Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Quatre ans après avoir construit les 180 premiers kilomètres de sa frontière physique avec la Croatie, la Slovénie s’est lancé dans la construction de 40 nouveaux kilomètres pour mieux encadrer l’immigration.

PUBLICITÉ

Pour contrôler le flot de migrants en constante progression entrant sur son sol, la Slovénie a décidé de continuer la construction de la barrière avec la Croatie, débutée en 2015.

Après une première portion érigée près de la frontière hongroise et une seconde entre les villes de Metlika et Vinica, le gouvernement slovène a commandé un nouveau tronçon de 40 kilomètres.

Si la ministre de l’Intérieur n’a confirmé ni l’emplacement ni le calendrier de cette nouvelle barrière, la chaîne de télévision privée slovène POP-TV affirme que les travaux ont débuté entre les villages de Zilje et Žuniči, dans le sud du pays. Elle sera construite le long de la rivière Kopla et mesurera 2 mètres 50 de haut.

Je pense que la barrière, elle est là pour aider la police à canaliser les points de passage illégaux. Nous ne pouvons pas fermer définitivement la frontière et arrêter l'afflux de migrants, mais la situation sera meilleure, surtout lorsque nous aurons des caméras de sécurité en place, des drones et d'autres appareils qui pourraient enregistrer les passages illégaux. Ensuite, nous pourrons réagir rapidement et efficacement.
Andrej Kavsek
Maire de Črnomelj

Avec cette nouvelle parcelle, plus de 210 kilomètres de barrières sépareront les deux pays, soit un tiers de la longueur totale de la frontière entre la Croatie et la Slovénie.

Cette année, ce sont plus de 7 000 migrants qui ont traversé cette frontière, entrant ainsi illégalement dans l'espace Shengen, soit un bond de 56 % par rapport à la même période l’année précédente. La plupart viennent du Pakistan, d’Afghanistan, du Bangladesh, d’Algérie ou du Maroc. Mais la Slovénie n’est qu’une étape pour eux. La majorité tente de rejoindre l’Italie ou l’Autriche.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La liberté de la presse menacée en Slovénie ?

Brexit : Macron reste ferme sur la frontière irlandaise

La Slovénie durcit les contrôles à ses frontières, face à la menace terroriste