Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'équivalent de plus de 4 millions de terrains de foot partis en fumée au mois d’août en Amazonie

Foyers d'incendies détectés dans l'Amazonie en août 2019
Foyers d'incendies détectés dans l'Amazonie en août 2019 -
Tous droits réservés
Capture d'écran - Institut brésilien de recherche spatiale (Inpe) -
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les chiffres avancés par les médias brésiliens sont effrayants. En effet, rien qu'au mois d’août dernier, 30 901 foyers d’incendies se sont déclarés en Amazonie, soit trois fois plus que ce qui avait été constaté l'année dernière à la même période, avec 10 421, rapporte ainsi Globo.

Au total, les zones détruites par les incendies en août 2019 représente une superficie de 29 944 km², soit l'équivalent de 4,2 millions de terrains de football selon les données avancées par l'Institut brésilien de recherche spatiale (INPE). Ces chiffres portent sur l'ensemble du territoire amazonien, soit 5,5 millions de km², dont 4,19 millions pour sur le seul sol brésilien.

La directeur scientifique de l'Institut brésilien de recherche sur l'environnement amazonien (IPAM) Ane Alencar, citée par le portail du fournisseur d'accès internet UOL, a expliqué que cette augmentation drastique observée cette année ne peut s'expliquer que par la déforestation puisqu'aucun événement climatique extrême n'a pu entraîner cette situation. "Cette année, nous n'avons pas de sécheresse extrême, comme en 2015 et 2016. En 2017 et 2018, nous avons eu une période de précipitations suffisantes. En 2019, il n'y a pas d'événements climatiques qui causent des sécheresses, comme El Niño, ou ils ne se produisent pas avec intensité. Le climat ne peut expliquer cette augmentation", a-t-elle ainsi indiqué.

En prenant en compte l'ensemble du territoire brésilien de janvier à août de cette année, ce sont 46 825 incendies qui ont été enregistrés. Ce chiffre est le pire chiffre depuis les 58 476 de 2010, une année marquée par une très forte sécheresse.