Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

La tempête tropicale Humberto s'approche des Bahamas

La tempête tropicale Humberto s'approche des Bahamas
Tous droits réservés
REUTERS/Marco Bello
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Moins de deux semaines après le passage dévastateur de l'ouragan Dorian, une nouvelle tempête tropicale s'approche des Bahamas.

Baptisée Humberto, elle devrait toucher le nord-ouest de l'archipel ce samedi. Des rafales de vent à 100km/h et de fortes pluies sont attendues, ce qui pourrait provoquer de nouvelles inondations sur des sols déjà saturés après le passage de Dorian.

Selon le Centre national des ouragans (NHC) américain, Humberto se transformera probablement en ouragan "d'ici deux ou trois jours". Il remontera ce weekend et en début de semaine prochaine vers le nord, en longeant la côte est de l'Etat américain de Floride.

En visite aux Bahamas, le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé à une mobilisation internationale en faveur de l'archipel. "Le coût financier des dommages causés par Dorian n'est pas clair, mais il se chiffrera en milliards de dollars, a-t-il affirmé. On ne peut attendre des Bahamas qu'elles paient la facture seules. Ces catastrophes à grande échelle liées au climat exigent une nouvelle réponse multilatérale. Le financement climatique en est un élément."

Ces catastrophes à grande échelle liées au climat exigent une nouvelle réponse multilatérale. Le financement climatique en est un élément.
António Guterres
secrétaire général des Nations Unies

L'ouragan de catégorie 5 Dorian a causé la mort d'au moins 52 personnes, et le bilan devrait encore s'alourdir à mesure que les corps trouvés lors des recherches sont identifiés.

Près de 2000 habitants de l'archipel sont hébergés dans des refuges et les autorités sont toujours à la recherche de plusieurs centaines de personnes.