Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Pas vu depuis 12 ans : 48 000 salariés en grève chez General Motors

Devant l'usine d'assemblage de General Motors, à Detroit, Michigan.
Devant l'usine d'assemblage de General Motors, à Detroit, Michigan. -
Tous droits réservés
REUTERS/Rebecca Cook
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Cela n'était pas arrivé depuis 12 ans chez General Motors. Les 48 000 employés du fabricant automobile sont en grève sur tout le territoire américain depuis dimanche minuit.

C'est à l'appel du puissant syndicat United Auto Workers que cette mobilisation exceptionnelle est menée. Objectif : peser sur les négociations de la nouvelle convention collective.

Le vice-président du syndicat, Terry Dittes, détaille :

"Nous exigeons des augmentations de salaires, une meilleure couverture santé, une répartition des profits et des garanties sur la sécurité de l’emploi pour nos membres..."

Lancées en juillet, les négociations entre GM et le syndicat UAW sont dans l'impasse... Mais doivent reprendre ce lundi.

Le président Donald Trump les appelle à conclure un accord au plus vite. General Motors a mis 7 milliards sur la table, mais le syndicat n'est pas satisfait des garanties proposées. Il est par contre parvenu à un accord avec les deux autres constructeurs américains Ford et Chrysler en fin de semaine dernière.