Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Nouvelle journée de mobilisation sous tension à Hong Kong

Nouvelle journée de mobilisation sous tension à Hong Kong
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A Hong Kong, les militants pro-démocratie multiplient les actions symboliques. Réunis dans un centre commercial, des centaines de manifestants ont piétiné un drapeau de la République de Chine, avant de le déchirer et de le brûler.

Après 16 week-ends de mobilisation, les manifestants restent déterminés, comme l'affirme Chong, l'un des participants : "Si vous me demandez comment ce mouvement va évoluer, je répondrai qu'il a besoin de l'aide de tout le monde. Pour organiser un événement comme celui-ci par exemple, rassembler des personnes d'âges différents, dans divers endroits. Il y a aussi des manifestants qui utilisent la force et qui s'opposent au gouvernement. Les deux méthodes de protestation sont importantes."

Les manifestants avaient prévu ce dimanche des actions à l'aéroport, mais les autorités ont pris les devants. Les forums de messageries utilisées par le mouvement de contestation avaient invité les militants à "tester" les capacités de résistance de l’aéroport, en perturbant les liaisons ferroviaires et routières et en occupant les bâtiments.

Pour faire échouer cette action, les liaisons ferroviaires et routières avec l’aéroport ont été réduites et les contrôles de police ont été renforcés.

70 ans de la République de Chine

Plusieurs rassemblements étaient toutefois organisés dans le reste de la ville, notamment près de la station de métro Shia-Tin, vandalisée par certains militants radicaux plus tôt dans la journée. Les manifestants ont bloqué les routes en enflammant des barricades, avant d'affronter les forces de l'ordre. De nombreuses personnes ont été interpellées.

L'ambiance était tout autre à la réunion de la Fédération des syndicats de Hong Kong, qui fêtait les 70 ans de la République Populaire de Chine, avant les célébrations officielles du 1er octobre.

"Nous sommes fiers des réalisations de notre pays au cours des 70 dernières années, et nous sommes fiers d'être Chinois", expliquait le président de la Fédération, Wong Kwok, au micro de l'agence chinoise CCTV.

Samedi prochain, les militants pro-démocratie célébreront, eux, l'anniversaire du mouvement des parapluies, qui s'était déroulé fin septembre 2014. Des dizaines de projets de manifestations, de marches ou de grèves sont prévus.