Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les océans en première ligne du réchauffement climatique

Les océans en première ligne du réchauffement climatique
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les océans se retrouvent en première ligne du réchauffement climatique. Le dernier rapport du GIEC, publié ce mercredi, pointe les effets attendus dans les prochaines décennies : une hausse des températures qui va se répercuter sur le littoral et sur les activités humaines.

D'ici la fin du siècle, le niveau des océans devrait augmenter de 43 centimètres si la hausse des températures est contenue à deux degrés, mais elle pourrait être deux fois plus élevée si le rythme s'accélère.

Aujourd'hui, plus de 200 millions de personnes vivent dans des zones côtières qui génèrent 43 % du PIB enregistré au sein de l'Union. Selon le rapport de la Commission européenne sur le tissu économique des façades maritimes, destiné à s'orienter une gestion durable des ressources, ce secteur poursuit sa croissance.

En 2017, "l'économie bleue" représentait plus de 4 millions d'emplois et 658 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Mais la santé des océans reste une préoccupation majeure, puisqu'ils ont déjà absorbé un quart des gaz à effet de serre émis par l'Homme, et plus de neuf dixièmes de la chaleur liée au changement climatique.