Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Mondial de rugby : l'Uruguay crée la première surprise

Les rugbymen uruguayens célébrant leur victoire sur les Fidji (30-27), le 25 septembre 2019 à Kamaishi
Les rugbymen uruguayens célébrant leur victoire sur les Fidji (30-27), le 25 septembre 2019 à Kamaishi -
Tous droits réservés
REUTERS/Peter Cziborra
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Sur le papier, on ne donnait pas cher de la peau de l'équipe d'Uruguay. Et pourtant, "Los Teros" ont su faire mentir les pronostics. Les rugbymen uruguayens ont renversé les Fidji. Les Sud-Américains réalisent ainsi le premier exploit de cette coupe du monde avec leur victoire sur le fil, 30 à 27. Les Fidjiens sont rentrés aux vestiaires avec deux points de bonus, offensif et défensif.

Des individualités contre une équipe, voici sans doute la clé du match. Tout le long de la rencontre, les Fidjiens n'ont pas su bonifier leur jeu pour se détacher au score. Les hommes du sélectionneur néo-zélandais John McKee ont multiplié les maladresses, ce qui a profité aux Uruguayens.

Si les Fidji ont rapidement pris l'avantage, avec un essai de Delokoto à la 8e, les Sud-Américains ne se sont jamais désunis et se sont montrés beaucoup plus pragmatiques, convertissant pratiquement toutes leurs opportunités.

"Nous sommes une nation très fière. Nous avons travaillé en équipe, je suis très fier des gars et de ce que nous avons réalisé pour obtenir ce résultat. C'est incroyable" - Felipe Berchesi, ouvreur des Uruguayens.

Bien plus solidaires, "Los Terros" étaient déjà devant à la pause (12-24). En seconde période, "The Flying Fijians" sont revenus sur le terrain avec plus d'intention. Mais, là encore, ils ont pâti de leur trop nombreuses maladresses. Les Uruguayens ont pu également compté sur leur botteur, Felipe Berchesi, pour conforter leur avance et pour résister aux assauts des Fidji, à l'image de leur dernier essai marqué dans le temps additionnel. Mais, la messe était déjà dite, l’Uruguay pouvait célébrer son exploit.

Pour les Fidji, les choses se compliquent, car cette seconde défaite, après celle contre l'Australie, signe sans doute la fin de leurs espoirs de qualification. Ils restent quatrième de la poule D, derrière le Pays de Galles et l'Australie. Ils rencontreront la Géorgie jeudi.