DERNIERE MINUTE

Jacques Chirac : récit d'une carrière politique de conquête

REUTERS/Charles Platiau/File Photo
REUTERS/Charles Platiau/File Photo
Taille du texte Aa Aa

Jacques Chirac a occupé l'espace politique français pendant près de 50 ans. Récit d'une carrière politique démarrée à l'Assemblée nationale à 35 ans, et achevée en 2007, sur le perron de l'Elysée.

Jacques Chirac voit le jour le 29 novembre 1932 à Paris. Issu d'une famille bourgeoise corrézienne, c'est pourtant au sein du parti communiste qu'il flirte pour la première fois avec la politique. Une idylle de courte durée. Diplôme de Science Po, il épouse Bernadette Chodron de Courcel, jeune fille de la haute bourgeoisie parisienne en 1956.

Député à 35 ans

La même année, il se porte volontaire pour la guerre d'Algérie. À son retour, il termine son cursus à l'ENA. Haut-fonctionnaire, il est élu député de Corrèze en 1967 avec la bénédiction du président Pompidou. Cinq ans plus tard, il est nommé ministre de l'agriculture, poste qu'il occupe jusqu'en 1974. Cette année là, pour le remercier d'avoir soutenu sa candidature, à la présidentielle, Valéry Giscard d'Estaing le nomme Premier ministre. Mais les deux hommes ont du mal à s'entendre et Jacques Chirac démissionne en août 1976.

La mairie de Paris : tremplin vers la présidence

Il fonde alors le RPR (Rassemblement pour la République), un mouvement gaulliste, opposé aux giscardiens. Il en restera président jusqu'en 1994.

En 1977, Jacques Chirac est élu maire de Paris. Un poste qu'il va occuper 18 ans, un tremplin qui le mène à la présidence de la République, à laquelle il est candidat en 1981. Il est cependant battu par le socialiste François Mitterrand.

En 1986, après la victoire de la droite aux législatives, Mitterrand le nomme Premier ministre à l'occasion de la première cohabitation de la cinquième république. Elle durera deux ans.

En 1988, François Mitterrand est réélu avec 54% des suffrages au second tour. Jacques Chirac n'accède à l'Elysée que sept ans plus tard, grâce à une promesse : réduire la fracture sociale.

Une politique d'austérité

Dès sa prise de fonction, il annonce la reprise des essais nucléaires français, suscitant un tollé à travers le monde. Sur le plan intérieur, Jacques Chirac opte pour l'austérité. Privatisations, réforme des retraites ... la rue se soulève, paralysant un temps le secteur public.

En 1997, Jacques Chirac dissout l'Assemblée nationale dans l'espoir d'y obtenir une plus forte majorité. Mais c'est la gauche qui l'emporte. la cohabitation va durer cinq ans.

En 2002, Jacques Chirac est réélu président par défaut face au candidat de l'extrême droite Jean-Marie Le Pen, avec 82% des voix.

Retour sur la scène internationale

Sur la scène internationale, il s'oppose en 2003 à l'invasion de l'Irak par les États-Unis, ce qui lui vaut un regain de popularité. Mais en 2005, sa crédibilité est mise à mal après le rejet de la Constitution européenne lors d'un référendum. "C'est votre décision souveraine, et j'en prends acte" avait-il dit lors d'une déclaration à l'Elysée.

Cette même année, Jacques Chirac est hospitalisé après un accident vasculaire cérébral, qui le laisse affaibli à l'aube de ses 73 ans. L'heure de la retraite sonne en 2007 lorsqu'il renonce à briguer un troisième mandat. Il cède sa place à Nicolas Sarkozy, et part s'occuper de sa fondation pour le développement durable et le dialogue des cultures.

L'affaire des emplois fictifs

Mais les affaires le rattrapent. Jugé pour les emplois fictifs à la mairie de Paris, il n'assiste pas au procès pour raison de santé. Fin 2011, le tribunal correctionnel de Paris le condamne à deux ans de prison avec sursis. Il conteste le jugement mais ne fait pas appel.

Diminué par la maladie, la main sur l'épaule de son garde du corps, Jacques Chirac a fait sa dernière apparition en public en novembre 2014 lors de la remise des prix de la fondation Jacques Chirac, au musée Branly à Paris. Il y a reçu un hommage appuyé de la part de l'un de ses successeurs, le socialiste François Hollande, alors au pouvoir.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.