EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le Japon et l'UE s'associent en signant un accord connectant l'Asie et l'Europe

Le Japon et l'UE s'associent en signant un accord connectant l'Asie et l'Europe
Tous droits réservés 
Par Malia Coutand
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ce vendredi 27 septembre, le Japon et l'Union européenne ont signé un accord visant à coordonner les infrastructures, les projets numériques ainsi que les transports entre l'Europe et l'Asie.

PUBLICITÉ

Les applaudissements ont fusé ce vendredi suite à la signature de l'accord entre le Japon et l'Union européenne. Tous deux se sont entendus sur un accord visant à coordonner les transports, l'énergie et les liaisons numériques entre l'Europe et l'Asie.

Une manière de faciliter les échanges et de rapprocher les deux protagonistes. Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, ont inscrit cet accord dans "un plan de connectivité" entre Bruxelles et Tokyo. Pour le président de la Commission cet engagement signe un geste fort : "Nous sommes fermement résolus à préserver - et à actualiser si nécessaire - la réglementation mondiale fondée sur des règles et nous sommes prêts à collaborer avec tous nos partenaires pour y parvenir**. Nous devons nous assurer que ces règles internationales sont adaptées à l'économie moderne et numérique**".

Mesdames et Messieurs, nous vivons à une époque où les valeurs et les principes qui nous sont chers pourraient vaciller. Pourtant, l'UE et le Japon, deux pôles de l'Eurasie, ont forgé un accord de partenariat stratégique et l'ont fait démarrer par une déclaration retentissante. Le Japon et l'Europe sont en mesure de poursuivre leur coopération de longue date en tant que partenaires stratégiques parce qu'ils partagent des valeurs et des principes communs.
Shinzo Abe

Un accord contre l'hégémonie chinoise

Cet accord, est aussi l'occasion de faire barrage à la Chine et sa "nouvelle route de la soie". Pékin cherche à maintenir sa place en tant que puissance internationale. Pour cela, le pays met en place un programme colossal en diversifiant et multipliant ses investissements à l'étranger. Ces actions conduisent donc à amplifier l'hégémonie chinoise. Depuis son arrivée au pouvoir en 2013, Xi Jinping tente de renforcer les liens entre la Chine et le reste du monde. L'accord signé ce vendredi, à Bruxelles, entre le Japon et l'Union européenne tend donc à renforcer leurs liens mais, également de contrer habilement la stratégie chinoise.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Grand débat électoral avant les européennes : ce qu'en ont pensé les primo-votants

L'UE organise un forum sur la défense pour rallier l'industrie militaire européenne à l'Ukraine

Le nucléaire au secours du réchauffement climatique ?