Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

À Dresde, le procès d'un groupe néonazi

À Dresde, le procès d'un groupe néonazi
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En Allemagne, ce lundi, tous les regards étaient braqués sur la ville de Dresde où s'est ouvert le retentissant procès d'un groupe néonazi. Huit hommes, âgés de 21 à 32 ans, doivent répondre de l'accusation de formation d'un groupe terroriste d'extrême droite. Leur projet : perpétrer des attentats visant notamment des étrangers.

« En septembre 2018, ils se sont regroupés via un chat (WhatsApp) baptisé Révolution Chemnitz afin de planifier des attaques contre des étrangers et des personnes aux convictions politiques différentes, explique Gesine Tews, la porte-parole du tribunal. Ils voulaient avoir recours à des armes à feu, acceptaient l'idée de commettre des meurtres et prévoyaient de renverser l'ordre démocratique en Allemagne. »

Pour l'analyste Matthias Quent (Institut pour la démocratie et la société civile), l'émergence d'un terrorisme brun est une véritable menace en Allemagne où les affaires se succèdent :

« Il y a un réseau beaucoup plus large dans le milieu dans lequel évoluait ce groupe. Et il faut savoir si ce réseau était aussi au courant de ces projets d'attaques. »

Le groupe avait l'intention de frapper à Berlin, à l'occasion de la commémoration de la Réunification allemande, le 3 octobre. Le procès doit durer jusqu'en avril prochain.