DERNIERE MINUTE

Agriculture de précision et habitat en bois : les pistes durables des chercheurs européens

Agriculture de précision et habitat en bois : les pistes durables des chercheurs européens
Taille du texte Aa Aa

L'agriculture doit relever un défi historique : dans les trente prochaines années, la demande alimentaire augmentera de 70%. D'où la nécessité d'accroître et d'améliorer la production tout en respectant l'environnement.

Fermes numériques en Serbie

Des chercheurs de Novi Sad en Serbie travaillent ainsi, sur la production agricole de demain à grand renfort de robots, drones, big data et imagerie satellite. Ils participent au projet européen Antares qui a permis la création d'un centre dédié aux technologies avancées et à l'agriculture durable. Cet institut appelé Bio Sense fait partie d'un programme financé par l'Union européenne qui encourage la participation d'Etats membres et de pays associés où le secteur de la recherche n'est pas aussi développé que dans le reste de l'Union.

"Comme la population mondiale s'accroît, il nous faut produire dans les quarante prochaines années autant de nourriture que tout ce qui a été produit pour nourrir l'humanité depuis 10.000 ans," fait remarquer la coordinatrice du projet Antares, Vesna Bengin. "Pour y arriver, on a besoin de capteurs et de toujours plus de capteurs, mais aussi de l'intelligence artificielle," souligne-t-elle.

Cette révolution high-tech à venir prendra la forme de "fermes numériques". Des expériences pilotes sont déjà menées en Serbie. Au sein d'une plateforme baptisée AgroSense, des vues satellite provenant du programme européen d'observation de la Terre Copernicus associées à des images thermiques de drones et à des photos prises avec un smartphone fournissent des informations plus détaillées sur les paramètres biologiques des cultures et de la parcelle. Un robot peut aussi prélever de manière autonome, des échantillons du sol dans le champ, puis délivrer directement sur site, le résultat de l'analyse. Grâce à cela, chaque recoin de la parcelle peut bénéficier d'une gestion sur-mesure.

Slovénie : comment tirer profit des vertus du bois et du chanvre

En Slovénie, nous découvrons une autre illustration des programmes européens régionaux de recherche et développement.

Le projet InnoRenew portée par l'Université de Koper a permis notamment la création d'un centre d'excellence qui développe de nouveaux matériaux de construction en utilisant le bois et des produits naturels recyclables comme le chanvre, "les performances mécaniques de ses fibres étant quasiment du même ordre de grandeur que celles des fibres de verre" selon Laetitia Marrot, chercheuse qui participe au projet.

Quant au bois, il est intéressant à plus d'un titre : c'est un matériau renouvelable dans le cadre d'une gestion des forêts durable. Il est négatif en carbone puisqu'il permet de stocker le CO2.

Modifier les caractéristiques du bois grâce à des agents chimiques, biologiques ou physiques permet de lui donner certaines propriétés et d'élaborer de nouveaux matériaux qui affichent de hautes performances et que l'on peut mieux recycler.

"De gros efforts sont menés dans l'Union européenne pour maximiser l'utilisation de nos matières premières et nos recherches ont ainsi pour but de voir comment réutiliser les petits morceaux de matière qui restent quand on a réalisé une pièce de bois ou que l'on traite des végétaux dans la production alimentaire," explique Matthew Schwarzkopf, chercheur impliqué dans InnoRenew.

Dernière vertu du bois : son impact humain. L'équipe du projet étudie le lien entre bois et bien-être. Des données scientifiques ont prouvé l'influence positive des espaces de vie et de travail réalisés en bois sur les personnes qui les occupent.

"On observe que les gens ont tendance à avoir des niveaux de stress moins élevés quand il y a du bois autour d'eux ou d'autres matières naturelles ; ils ont tendance à les trouver plus agréables au toucher, mais aussi pour travailler," souligne Michael Burnard, directeur adjoint d'InnoRenew.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.