PUBLICITÉ

Fête nationale espagnole : l'unité fragilisée par le conflit avec les séparatistes catalans

Fête nationale espagnole : l'unité fragilisée par le conflit avec les séparatistes catalans
Tous droits réservés 
Par Laura Berlioz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Felipe VI, sa femme et ses filles étaient au traditionnel défilé de la fête nationale espagnole tout comme Pedro Sanchez, le chef du Parti socialiste. Les espagnols attendent tous le verdict de la Cour suprême sur le procès de 12 séparatistes catalans.

PUBLICITÉ

Revue des troupes pour le roi Felipe VI en ce jour de fête nationale. Le roi d'Espagne a présidé le défilé militaire auquel assistait sa famille et également le chef du gouvernement socialiste sortant, Pedro Sanchez. Seul petit raté avec ce parachutiste qui a mal évalué son atterrissage, s’être écrasé contre un lampadaire. 

La fête également pour des milliers de Catalans opposés à l'indépendance de la région. Drapeaux en main, ils ont parcouru Barcelone. Une fête nationale dans un contexte délicat entre Espagnols et séparatistes. Tout le pays est suspendu au verdict imminent de la Cour suprême sur le procès de 12 dirigeants séparatistes. Objectif : déterminer leur rôle dans le référendum sur l'indépendance de la Catalogne de 2017 et la déclaration d'indépendance de courte durée qui s'ensuivit. Le 10 novembre, les Espagnols retourneront aux urnes et la question catalane sera l’un des principaux problèmes des électeurs.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : saisie record d'une drogue de synthèse appartenant à un cartel mexicain

Le Parti socialiste célèbre sa victoire aux élections catalanes

Le parlement espagnol va examiner un projet de loi pour régulariser des sans-papiers