DERNIERE MINUTE

Tunisie : Kaïs Saied serait élu président avec plus de 75% des voix

Tunisie : Kaïs Saied serait élu président avec plus de 75% des voix
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le spécialiste de droit constitutionnel Kaïs Saied, soutenu par Ennahdha, serait le vainqueur de la présidentielle tunisienne face à l'homme d'affaires Nabil Karoui, selon les premiers sondages sortis des urnes.

Au terme d'une campagne à rebondissements, c'est Kaïs Saied qui remporterait la présidentielle tunisienne avec plus de 75% des voix, selon un sondage sortie des urnes qui confirmerait les résultats divulgués un peu plus tôt par un autre institut.

Cet universitaire de 61 ans, spécialiste du droit constitutionnel mais sans réelle expérience du pouvoir, devancerait donc très largement le magnat des médias Nabil Karoui. Poursuivi fraude fiscal, ce dernier ne récolterait que 25% des voix.

Kaïs Saied est soutenu par le parti d’inspiration islamiste Ennahdha, qui a remporté les législatives de dimanche dernier, mais sans obtenir une majorité.

Ce deuxième tour vient clore une campagne présidentielle qui a été avancée en raison du décès, en juillet, du premier président élu démocratiquement au suffrage universel, Béji Caïd Essebsi.

Si les sondages diffusés ce dimanche soir laisse entrevoir une tendance plus que claire, les résultats officiels ne sont attendus que mardi.

Quelle participation ?

A la mi-journée, les chiffres de la participation laissaient entrevoir une hausse par rapport au premier tour, au cours duquel un électeur sur deux seulement s'était déplacé.

Des Tunisiens qui sont particulièrement inquiets des difficultés économiques dans le pays : chômage et faiblesse du pouvoir d'achat, entre autres.

"Nous voulons que le président aide la Tunisie à réussir et à se débarrasser de son fardeau actuel, notamment sur le plan du dinar et de la fluctuation des prix", explique cet électeur. "Le président doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour parvenir à améliorer la situation économique en Tunisie."

Quel gouvernement ?

Reste à savoir qui gouvernera la Tunisie. Car la Constitution fait la part belle au Parlement, et c'est Ennahdha qui est arrivé en tête aux législatives dimanche dernier.

Le 6 octobre, le parti a obtenu 52 sièges sur 217, selon les résultats préliminaires officiels, très loin de la majorité requise de 109 voix pour former un gouvernement seul.

Ce sont donc des négociations serrées qui s'annoncent en vue de former un gouvernement de coalition.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.