DERNIERE MINUTE

Yokohama, une ville de rugby et de culture ouverte sur le monde

Yokohama, une ville de rugby et de culture ouverte sur le monde
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Yokohama au Japon accueille quelques-unes des rencontres les plus attendues de la Coupe du monde de rugby 2019. D'une capacité d'environ 72.000 places, son Stade international est le plus grand du pays. Et il promet de tenir le public en haleine lors des demi-finales et de la finale programmées en son sein.

Mais le lien de la ville avec le rugby va bien au-delà, Yokohama étant considérée comme le berceau de ce sport au Japon : des matchs s'y sont tenus dès les années 1860 au sein du club Yokohama Country and Athletic Club.

"Un engouement populaire important pour le rugby"

Installé au Japon depuis 1991, Alex Hendy est l'un des membres du club. "Le Yokohama Country and Athletic Club était un club de cricket quand il a été fondé en 1868, mais avant cette date, il y avait déjà un club de rugby en ville qui s'appelait le Yokohama Football Club et ses joueurs voulaient utiliser le terrain de cricket pour y pratiquer le rugby, les joueurs de baseball et les athlètes voulaient aussi l'utiliser," raconte-t-il. "Et c'est ainsi que le Yokohama Country and Athletic Club est devenu l'incubateur de nombreux sports occidentaux comme le rugby," souligne-t-il.

Nous lui demandons quel sera l'impact de cette Coupe du monde sur les jeunes talents locaux. "Je pense qu'il sera énorme," répond-il. "Je crois que cela incitera des jeunes d'ici si ce n'est à jouer, au moins à suivre les matchs : c'est un sport incroyable et son exposition et l'inspiration qu'il suscitera marqueront les esprits selon moi," affirme-t-il.

"Il y a un engouement populaire important pour le rugby : notre club de rugby junior est d'un bon niveau, mais je pense que quand les gens vont voir les grands rugbymen jouer ici chez eux, ils auront envie de faire comme eux," estime-t-il.

Aux racines de la culture traditionnelle

Yokohama et sa population de 3,7 millions d'habitants est une source d'inspiration à travers le rugby, mais aussi grâce à ses attraits uniques, à la grande diversité de ses lieux dédiés au shopping et à sa scène culinaire bouillonnante.

Loin du tumulte de la ville, nous profitons de la sérénité du jardin traditionnel Sankeien célèbre pour ses couleurs changeantes au gré des saisons. Il a été conçu par Sankei Hara, un négociant en soie fortuné qui a vécu sur place avec sa famille avant d'ouvrir le parc au public en 1906."Dans ce jardin, on peut apprécier l'harmonie entre l'architecture traditionnelle et la nature," indique Miori Hara, guide du jardin qui en connaît chaque recoin. "M. Sankei a imaginé ce jardin et repris des éléments architecturaux de tout le Japon : ces constructions ont été officiellement reconnues pour leur grand intérêt culturel," fait-elle remarquer.

Pendant la Coupe du monde de rugby, les visiteurs sont invités à enfiler le kimono japonais. Cette tenue intemporelle et sophistiquée les aidera à remonter aux racines de la culture traditionnelle nippone.

"Le vrai Japon est à Noge"

Au cours de son histoire, le petit port de pêche de Yokohama s'est transformé en une ville moderne et inspirante. Aujourd'hui, elle se distingue par ses nombreux centres commerciaux et ses gratte-ciels spectaculaires.

À la nuit tombée, les lumières de la ville nous mènent dans l'un des lieux secrets de Yokohama : le quartier de Noge où se côtoient dans des ruelles étroites, tavernes anciennes, bars et restaurants gastronomiques en vogue. Ce qui lui donne une atmosphère unique.

Pendant l'occupation alliée d'après-guerre, Yokohama est devenue une ville d'avant-garde. Après le départ des troupes, l'influence américaine est restée.

On la retrouve dans des clubs de jazz comme "Sunk". Nous y rencontrons un musicien de jazz Shu Asaoka. ''Yokohama ne ressemble pas à Tokyo," assure-t-il avant d'ajouter : "Il y a une atmosphère très particulière parce que ce n'est pas une ville très touristique, il n'y a pas de temple, il n'y a pas la mer," fait-il remarquer. "Mais il y a des habitants qui vivent dans ce quartier de Noge, il y a un côté très local : si vous voulez vraiment connaître le vrai Japon, vous devriez venir à Noge," invite-t-il.

Pikachus au bord de l'eau

Une visite de Yokohama ne sera pas complète sans une plongée dans sa culture des mangas et des dessins animés.

Sur place, des milliers de Pikachu dansent à l'unisson lors d'un festival qui fait fureur depuis sa création au Japon en 2014.

Grand port commercial depuis 1859, Yokohama a été l'une des premières villes à ouvrir le Japon sur le reste du monde.

En gardant cela à l'esprit, nous concluons notre visite par une sortie en mer pour apprécier de grandioses panoramas.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.