DERNIERE MINUTE

Bolivie : polémique sur le second tour

Bolivie : polémique sur le second tour
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Evo Morales n'a pas attendu les résultats définitifs du premier tour des élections boliviennes pour se féliciter de sa victoire alors que son adversaire Carlos Mesa se dit confiant d'être qualifié pour le second tour.

Le président sortant se présente pour un quatrième mandat consécutif alors que la Constitution n'en autorise que deux.

Evo Morales, président bolivien sortant : "C'est un nouveau triomphe, nous l'avons gagné une fois de plus. Quatre victoires consécutives que nous avons obtenues en Bolivie."

Pour éviter un second tour, le candidat en tête doit obtenir la majorité ou au moins 40 % avec dix point d'écart sur le second.

Selon les résultats partiels, portant sur près de 84% des bulletins dépouillés, le centriste Carlos Mesa arrive moins de sept point derrière Evo Morales et rassemble plus de 38% des voix.

Carlos Mesa a été président de la Bolivie de 2003 à 2005 et il est certain de l'emporter au second tour.

Carlos Mesa, candidat à la présidence bolivienne : "Le chemin vers le triomphe définitif au deuxième tour est maintenant en place.

Le Tribunal suprême électoral bolivien a dans un premier temps publié des premiers résultats partiels puis a cessé d'actualiser sa page internet.

Carlos Mesa exige "une reprise du décompte" et l'Organisation des États américains, qui a déployé des observateurs dans le pays, demande des explications aux autorités boliviennes.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.