Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Festival Lumière 2019 : Francis, Ken, Daniel et les autres

Festival Lumière 2019 : Francis, Ken, Daniel et les autres
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Lauréat de six Oscars et de deux Palmes d'or, Francis Ford Coppola a reçu le Prix Lumière 2019, une récompense attribuée chaque année depuis 2009, à l'un des grands noms du cinéma par le festival du même nom organisé à Lyon.

Il succède à Clint Eastwood, Milos Forman, Gérard Depardieu, Pedro Almodovar, Ken Loach, Jane Fonda, Wong Kar-wai, Catherine Deneuve, Martin Scorsese et Quentin Tarantino.

"Cela tombe sous le sens que Francis Ford Coppola reçoive ce prix : c'est un géant, une immense personnalité parce que c'est un grand metteur en scène, mais aussi un producteur, un viticulteur et c'est quelqu'un qui alterne entre l'extrême indépendance et l'incarnation de ces grands aventuriers hollywoodiens," décrit Thierry Frémaux, le directeur du Festival Lumière.

"Nous vivons à l'époque où celui qui a réalisé les trois "Parrains", "Apocalypse Now" et tant d'autres films peut se déplacer, être là avec nous et recevoir le Prix Lumière," se réjouit-il.

"La Sortie des Usines Lumière" version Coppola

Comme de tradition, le récipiendaire du Prix Lumière a réalisé un remake de "La Sortie des Usines Lumière", le premier film de l'histoire du cinéma tourné par les Frères Lumière sur les lieux même de l'invention du septième art.

Une plaque a été symboliquement posée sur le "Mur des Cinéastes" à l'Institut Lumière, rue du Premier-Film.

Ken Loach à la rencontre du public

Le festival est devenu en quelques années, un immense succès populaire avec de nouveau lors de cette édition, plus de 100.000 spectateurs et près de 180 films classiques présentés.

Plusieurs "Master Class" ont été aussi organisées permettant la rencontre du public et des artistes invités. Cette année, le réalisateur britannique Ken Loach a eu un énorme succès lors d'un débat très politique à l'heure du Brexit. À cette occasion, il a également rappelé l'importance d'aller voir les films en salles.

"J'apprécie vraiment la valeur d'un film au-delà de la fréquentation en salles même si c'est vraiment important," fait remarquer Ken Loach à l'issue de sa Master Class. "Donc c'est une expérience qui fait particulièrement chaud au cœur," assure-t-il.

Ken Loach est venu avec son nouveau film "Sorry We Missed You" qu'il a présenté en avant-première. Il raconte l'histoire d'une famille dont la vie se voit bouleversée lorsque le père accepte de travailler à son compte pour une compagnie de livraison à domicile qui rappelle étrangement Amazon.

Daniel Auteuil : "Cet hommage m'encourage"

L'acteur et réalisateur français Daniel Auteuil a eu droit à un grand hommage après quasiment 50 ans de carrière et une centaine de films à son actif dont son dernier "Belle époque" qui a été présenté à Cannes en mai dernier et qui sort sur les écrans en France en novembre.

"Je pense qu'un hommage qui n'aurait été axé que sur le passé aurait été très beau, mais cela m'aurait rendu triste," confie l'acteur. "Mais là, un hommage qui m'est rendu dans la continuité de ma carrière est quelque chose qui m'encourage," estime-t-il.

Les autres invités étaient américain avec l'actrice Frances McDormand, canadien avec l'acteur Donald Sutherland, mexicain avec l'acteur et réalisateur Gael Garcia Bernal ou encore coréen avec le cinéaste qui a reçu la dernière Palme d'or pour "Parasite", Bong Joon-Ho.