DERNIERE MINUTE

Brexit : la sortie avec accord au 31 octobre compromise

Brexit : la sortie avec accord au 31 octobre compromise
Tous droits réservés
Reuters
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Ce n'est certainement pas le scénario qu'espérait Boris Johnson ce mardi soir à la Chambre des communes. Après avoir adopté la loi d'application de l'accord de Brexit, les députés britanniques ont ensuite refusé son examen accéléré, compromettant la sortie avec accord du Royaume-Uni de l'Union européenne le 31 octobre prochain.

Suite au scrutin, les européens se sont consultés mardi soir pour accorder, ou non, un nouveau délai aux britanniques.

Rejeté avec 322 voix contre, et 308 pour, ce calendrier prévoyait une approbation de la loi d'application de l'accord d'ici à jeudi soir, un délai jugé trop court par des députés pour débattre d'un texte de 110 pages.

En conséquence, Boris Johnson a annoncé la suspension de l'examen de l'accord du Brexit après le rejet du calendrier d'approbation voulu par son gouvernement. Suite à ce vote compromettant sérieusement les chances d'une ratification avant le 31 octobre, le Premier ministre britannique a indiqué devant les députés qu'il comptait demander aux Européens "leurs intentions" concernant le report demandé samedi dernier. "En attendant leur décision, nous allons suspendre cette législation", a ainsi déclaré Boris Johnson.

Quelques minutes auparavant, et à seulement neuf jours de la date prévue du divorce, la Chambre des communes avait approuvé le soutien initial à l'accord, par 329 voix pour contre 299.

Pari perdu donc pour le Premier ministre qui a fait d'une sortie au 31 octobre l'axe majeur de sa politique européenne. A moins que Boris Johnson ne brandisse sa menace formulée plus tôt dans la journée de convoquer des élections anticipées, scrutin pour lequel les sondages le donnent favori.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.