DERNIERE MINUTE

Élections anticipées : nouvel échec de Boris Johnson aux Communes

Élections anticipées : nouvel échec de Boris Johnson aux Communes
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les élections législatives anticipées au Royaume-Uni, ce ne sera pas pour tout de suite. Le Premier ministre Boris Johnson n'a pas réussi a obtenir la majorité des deux tiers à la Chambre des communes ce lundi soir pour convoquer ce scrutin. 299 députés ont approuvé la motion déposée par le gouvernement, loin des 434 "oui" qui étaient nécessaires. 70 députés ont voté contre. Les unionistes nord-irlandais n'ont pas soutenu le texte du Premier ministre.

"Un Parlement dysfonctionnel"

"Maintenant que le non-accord n'est plus sur la table, nous avons un nouveau et grand accord, a déclaré en préambule le chef du gouvernement. Il est temps que ceux qui votent aient l'occasion de se prononcer sur cet accord. Et de remplacer ce Parlement dysfonctionnel par un nouveau Parlement qui puisse mener le Brexit à terme afin que ce pays aille de l'avant."

"Un premier ministre non crédible"

Les travaillistes, dont le vote était crucial, avaient prévenu qu'ils ne soutiendraient pas le principe d'élections anticipées. Jeremy Corbyn a enfoncé le clou. "Monsieur le président, a-t-il lancé, c'est un Premier ministre qui n'est pas crédible. Il a dit qu'il ne demanderait jamais un nouveau report et il a dit qu'il préférait 'être mort au fond d'un fossé'. Une nouvelle promesse non tenue. Monsieur le président, chaque promesse que fait ce Premier ministre, il l'enterre."

Boris Johnson ne renonce pas pour autant. Il a annoncé qu'il présentera un nouveau projet de loi au Parlement pour des élections le 12 décembre. A Westminster comme ailleurs au Royaume-Uni, on n'y voit toujours pas clair.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.