Élections législatives au Bélarus : l'opposition invisible

Élections législatives au Bélarus : l'opposition invisible
Tous droits réservés REUTERS/Vasily Fedosenko
Tous droits réservés REUTERS/Vasily Fedosenko
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'opposition a disparu du Parlement bélarus au terme des élections législatives qui consacrent sans surprise le parti au pouvoir et son président Alexandre Loukachenko. L'opposition, qui comptait deux représentants dans la précédente assemblée, a dénoncé des fraudes massives.

PUBLICITÉ

Au Bélarus, l'opposition a disparu du Parlement au terme des élections législatives qui consacrent sans surprise le parti au pouvoir et son président Alexandre Loukachenko.

L'opposition, qui comptait deux représentants dans la précédente assemblée, a dénoncé des fraudes massives. Elle conteste également le fort taux de participation, estimé à près de 80 % par la commission électorale.

A la tête de cette ex-république soviétique depuis 25 ans, Alexandre Loukachenko est accusé de se comporter en véritable dictateur en muselant l'opposition et en bafouant les droits de l'Homme. Il s'est attiré les foudres de la communauté internationale, notamment de l'Union européenne, avec laquelle il a tenté un rapprochement, tout en discutant avec la Russie d'une possible réunification entre les deux pays.

Depuis son arrivée au pouvoir, aucun scrutin organisé au Bélarus n'a été jugé libre ou équitable par les observateurs internationaux.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Bélarus : élections étroitement contrôlées, l'opposition appelle au boycott

Un prisonnier politique bélarusse meurt d'une pneumonie faute de soins médicaux

Le Bélarus accusé d'envoyer des enfants ukrainiens s'entraîner avec son armée