DERNIERE MINUTE

Scandale en Autriche, l'extrême droite cachait des lingots d'or dans un chalet

Scandale en Autriche, l'extrême droite cachait des lingots d'or dans un chalet
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Un parti d'extrême droite qui cache un trésor, cela fait toujours désordre, mais avec le sombre passé de l'Autriche, c'est encore pire ! De nombreux médias du pays parlent du "trésor secret du FPÖ", ce qui ne fait qu'embourber un peu plus cette formation déjà accusée de plusieurs affaires louches et illégales. Le Freiheitliche Partei Österreichs (le "Parti autrichien de la liberté") est responsable de la chute de l'ex-gouvernement, dans lequel il cohabitait avec les conservateurs, à cause de révélations sur des financements occultes.

Des coffrets de lingots d'or à l'abri dans un chalet tyrolien

Le fameux magot est conséquent puisqu'il se trouvait dans trois cassettes bien cadenassées remplies de lingots d'or. Selon des sources bien informées citées par la presse, chacun de ces lingots pèse 500 grammes : si l'on calcule avec le cours actuel, cela porte la valeur de chaque barre à la somme rondelette d'environ 21 000 euros. L'extrême droite autrichienne pouvait donc largement voir venir, et financer ainsi son développement politique.

C'est à la suite d'une descente de police dans un chalet typique du Tyrol, où les responsables du FPÖ se réunissaient, se reposaient et se distrayaient, que le tas d'or a été découvert. Le repaire, qui porte le joli nom d' "Enzian" (gentiane en français), est situé dans le traditionnel village tyrolien de Sankt Jakob, lieu prisé pour le ski et les randonnées en montagne.

Une "cagnotte" pour faire face à la crise, explique le FPÖ

Face à ce déballage d'or sur la place publique, le FPÖ ne nie pas mais se défend de toute opération délictuelle. "Tout est complètement légal", affirme Dominik Nepp, chef du mouvement politique pour la ville de Vienne, la capitale. Il explique que les lingots ont été achetés en 2008, au moment où sévissait la grave crise financière mondiale, dans le but de mettre le parti à l'abri des soubresauts de la finance.

Dominik Nepp justifie :

Comme une banque peut faire faillite en temps de crise (...) il a été décidé que l'or serait stocké à titre privé

Mais le reste de la classe politique, et une partie de l'opinion publique, ne vont pas se contenter de ces quelques explications. Le parti libéral Neos a déjà demandé plus de transparence. Il y a encore quelques mois, l'extrême droite était puissante en Autriche, elle co-dirigeait le pays... Elle a désormais perdu de sa superbe après plusieurs scandales; en septembre dernier, le FPÖ a perdu dix points aux élections législatives.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.