DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Grèves et manifestations : ça continue ce 6 décembre

euronews_icons_loading
Grèves et manifestations : ça continue ce 6 décembre
Taille du texte Aa Aa

Des gares désertées de leurs voyageurs, c'est l'une des images de cette première grande journée de mobilisation contre la réforme des retraites en France. Au moins 800.000 personnes ont manifesté hier, 1.5 millions selon la CGT, et des pans entiers de l'économie, publique ou privée, ont tourné au ralenti ou cessé de fonctionner.

"Nous essayons d'aller à Francfort, explique cette touriste américaine. Et ensuite nous avons un avion pour rentrer chez nous. Je ne sais pas si on va avoir un train, on nous a dit de venir ici et d'essayer de prendre un train pour Bruxelles, et de là-bas pour Francfort".

Nouvelles perturbations à prévoir aujourd'hui, et des manifestations qui vont réunir à nouveau secteurs public, privé, et lycéens.

Le test de mobilisation semble en tous cas probant pour les syndicats, qui parlent d'une "première étape réussie". Pour le gouvernement, globalement, les manifestations "se sont bien passées", allusion au nombre plutôt contenu d'incidents entre manifestants radicaux et police.

Philippe Martinez, Secrétaire général de la CGT : "Premièrement, ce projet de loi - et tous les sondages d'opinion le montrent - les Français n'en veulent pas. la deuxième chose c'est que les tentatives de division du gouvernement, en essayant de stigmatiser les pseudo-privilégiés, eh bien la réponse est dans la rue, le privé et le public, tout le monde est là, les retraités sont là, les jeunes sont là, ça montre qu'on est tous et toutes concernés par ce mauvais projet et qu'on en veut pas".

La suite du mouvement doit se décider ce vendredi, avec peut-être de nouveaux appels à manifester samedi en parallèle aux actions déjà prévues contre le chômage et la précarité.

Mais d'ores et déjà on annonce pour aujourd'hui 90% de TGV et 70% de TER annulés, 30% de vols intérieurs Air France en moins. A Paris, dix lignes de métro restent fermées jusqu'à lundi.

Le président français s'est dit "calme et déterminé", mais à l'écoute.