DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le Niger subit sa pire perte militaire : 71 soldats tués

Le Niger subit sa pire perte militaire : 71 soldats tués
Tous droits réservés
AP/Jerome Delay
Taille du texte Aa Aa

C'est à la frontière avec le Mali, que le Niger vient de subir sa plus lourde perte militaire : dans une attaque d'une rare violence qui a duré trois heures, plusieurs centaines de terroristes ont pilonné le camp d'Inates. Bilan, 71 soldats tués, plusieurs disparus.

Véhicules kamikazes, tirs d'obus incessants, les jihadistes étaient lourdement armés : beaucoup de victimes sont mortes dans des explosions de dépôts de munitions et de carburant.

La région, malgré la présence française de la force Barkhane, est ensanglantée régulièrement. Cet automne le Mali, traumatisé, a perdu 140 soldats. Barkhane, une présence étrangère contestée, accusée par l'opinion public au Sahel d'entretenir la violence jihadiste.

Après ce bain de sang au Niger, le président français Emmanuel Macron a annoncé le report au "début de l'année 2020" d'un sommet, initialement prévu lundi prochain, avec les dirigeants des cinq pays du Sahel, pour évoquer l'intervention française. Face aux critiques il menace même de retirer les troupes françaises.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.