DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les Britanniques se pressent aux bureaux de vote, parfois avec leur chien

Les Britanniques se pressent aux bureaux de vote, parfois avec leur chien
Tous droits réservés
Reuters
Taille du texte Aa Aa

La pluie n'arrête pas les Britanniques. Il y a fort à parier que cette élection connaisse un grand succès, compte tenu des files d'attente devant les 40 000 bureaux de vote du pays. Cette élection, c'est presque un référendum pour ou contre le Brexit, avec des Britanniques qui n'ont pas hésité à changer de camp, pour rester ou sortir de l'Europe.

Il y a ceux aussi qui ne croient plus en leurs représentants : "Les hommes politiques, On ne croit pas en eux ! Ils ressemblent à des gamins qui se disputent", dit une vieille dame."Les députés sont généralement issus de l'élite riche, personne ne comprend vraiment les ouvriers, ils n'ont jamais travaillé dur dans une usine," se plaint un homme.

Alors qu'on vote habituellement tous les cinq ans, ce sont les troisièmes législatives en quatre ans et demi. La faute au Brexit, qui empoisonne le Royaume-Uni depuis le référendum de juin 2016.

Cette journée de vote a fait le bonheur des amis à quatre pattes, en premier lieu le chien de Boris Johnson, ou du maire de Londres, Sadiq Khan. Des centaines de chiens ont pris la pose, des images ont circulé sur Twitter. C'est une tradition britannique d'emmener son toutou à l'isoloir.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.