DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Gazoduc Nord Stream 2 : Berlin accuse Washington d'ingérence

Gazoduc Nord Stream 2 : Berlin accuse Washington d'ingérence
Tous droits réservés
-
Taille du texte Aa Aa

De l'eau dans le gaz entre Washington et Berlin. Les entreprises associées à la construction du gazoduc russe Nord Stream 2 vont être sanctionnées. Le président américain Donald Trump a promulgué une loi en ce sens vendredi. L'Allemagne, principale bénéficiaire du projet, n'a pas tardé à réagir. "Le gouvernement allemand rejette ces sanctions, a déclaré dans un communiqué Ulrike Demmer, une porte-parole d'Angela Merkel. Elles affectent des sociétés allemandes et européennes et sont une ingérence dans nos affaires intérieures."

Washington dit craindre que le gazoduc n'accroisse la dépendance des Européens au gaz russe et renforce l'influence de Moscou. Nord Stream 2 relie Ust-Luga en Russie à Greifswald en Allemagne, en passant sous la mer Baltique, contournant ainsi l'Ukraine.

Le gazoduc est presque achevé. Il doit permettre de doubler les livraisons directes de gaz naturel russe vers l'Europe occidentale. Aujourd'hui, 18% du gaz naturel consommé dans l'UE provient de la Russie via l'Ukraine.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.