Nord Stream 2 : trois élus républicains menacent un port allemand

Nord Stream 2 : trois élus républicains menacent un port allemand
Tous droits réservés Stefan Sauer/AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le projet de gazoduc russe sous la mer Baltique sucite une levée de boucliers des Etats-Unis qui menacent de sanctions les entreprises liées à l'ouvrage.

Trois sénateurs américains menacent dans une lettre de "destruction financière" les gestionnaires d'un port allemand impliqué dans le projet de gazoduc russe Nord Stream 2.

PUBLICITÉ

Dans une lettre datée du 5 août, trois élus républicains menacent de détruire financièrement le port de Sassnitz-Mukran, sur l’île allemande de Rügen, dans la mer Baltique, s'il ne cesse pas sa participation à la construction du gazoduc controversé Nord Stream 2.

"Si vous continuez à livrer des marchandises, des services et à soutenir le projet Nord Stream 2, vous empêcherez la survie de votre entreprise", écrivent notamment les sénateurs Ted Cruz, Tom Cotton et Ron Johnson.

Menaces de nouvelles sanctions américaines

Depuis des années, les Etats-Unis s'opposent à ce projet qui doit acheminer le gaz russe vers l’Allemagne et l’Europe. Washington estime que l'ouvrage va accroître la dépendance des Européens au gaz russe et renforcer l'influence de Moscou.

Nord Stream 2 est bientôt achevé mais la pression est plus forte que jamais.

Une loi promulguée en décembre par Donald Trump impose déjà des sanctions aux entreprises associées à la construction du gazoduc. Mi-juillet, Washington a averti que de nouvelles sanctions allaient être prises.

Plus de 120 entreprises européennes, principalement allemandes, mais aussi françaises, pourraient être visées.

_"Atteinte à la souveraineté européenne" selon Berlin

_

L'Allemagne a vivement protesté et dénonce une "atteinte à la souveraineté européenne" en matière énergétique. Mais dans l'Union européenne, les voix sont discordantes. Certains comme la Pologne sont opposés au projet.

Pour l'instant aucune riposte officielle européenne n'a donc été lancée. Le projet détenu par le géant russe gazprom vise à doubler les livraisons de gaz naturel russe vers l'Europe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nord Stream 2, un gazoduc hautement stratégique pour l'Union européenne

Gazoduc EastMed : un accord énergétique historique sur fond de tensions avec la Turquie

Gazoduc Nord Stream 2 : Berlin accuse Washington d'ingérence