DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Quinze ans après, le traumatisme du tsunami en Asie reste profond

euronews_icons_loading
Quinze ans après, le traumatisme du tsunami en Asie reste profond
Tous droits réservés  (AP Photo/Nurhasanah)   -   Nurhasanah
Taille du texte Aa Aa

Quinze ans après, les Indonésiens se souviennent du tsunami. Des milliers d'habitants ont convergé jeudi vers les cimetières dans la province d'Aceh, à l'extrémité nord-ouest de l'île de Sumatra. Ce raz-de-marée dévastateur, l'une des pires catastrophes naturelles de l'histoire, avait coûté la vie à quelque 230 000 personnes dont plus de 170 000 en Indonésie. "Nous nous rendons toujours aux tombes collectives des victimes du tsunami parce que nous ne savons pas où notre famille est enterrée, témoigne Deny Eriyanto, qui a perdu un proche. Nous venons chaque année."

Des cérémonies du souvenir ont eu lieu également en Thaïlande comme au mémorial de Ban Nam Khem, une petite ville de pêche de la province de Phang Nga. La localité a été particulièrement touchée par la catastrophe. La moitié de ses 10 000 habitants ont été emportés par le tsunami. En tout, plus de 8 000 personnes sont mortes sur la côte d'Andaman.

Le 26 décembre 2004, les habitants et les touristes ont été surpris par des vagues atteignant jusqu'à trente mètres de hauteur comme ici à Phuket, en Thaïlande. Des paysages de désolation en Indonésie, en Thaïlande mais aussi au Sri Lanka et en Inde.