DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Iran : après les frappes iraniennes, la désescalade ?

euronews_icons_loading
Iran : après les frappes iraniennes, la désescalade ?
Tous droits réservés  .
Taille du texte Aa Aa

L'Irak ne veut pas être transformé en champ de bataille pour des parties en conflit : Réaction du président irakien ce mercredi après les tirs de 22 missiles iraniens qui ont visé des cibles américaines en Irak. Viser ces cibles, des bases irakiennes accueillant des troupes de la coalition internationale emmenée par Washington, est une "violation de la souveraineté irakienne".

les autorités iraniennes, pour leur part, ne comptent pas s'arrêter là : "La vengeance, a déclaré le président iranien Hassan Rohani, maintenant, c'est de forcer l'Amérique à quitter cette région. La vraie vengeance, c'est quand l'Amérique sera expulsée de cette région et quand sa main d'agression sera coupée pour toujours."

Côté religieux, c'est le Guide suprême Ali Khamenei qui a pris la parole ce mercredi, décrivant les frappes iraniennes comme une "gifle au visage" des Américains.

Plusieurs réactions internationales se sont fait entendre après ces frappes iraniennes de représailles, appelées "Opération Martyr Soleimani". Paris, Berlin, Londres, les grandes capitales européennes appellent à la desescalade, ainsi que l'OTAN, qui condamne ces frappes.