PUBLICITÉ

Grèce : une aide timide de la France sur la question migratoire

Grèce : une aide timide de la France sur la question migratoire
Tous droits réservés AFP
Tous droits réservés AFP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La France accueillera 400 demandeurs d'asiles venus de Grèce d'ici l'été.

PUBLICITÉ

La visite est presque passée inaperçue mais elle marque un engagement français, aussi timide soit-il, pour soulager la Grèce. Le pays accueillera d'ici l'été 400 demandeurs d'asile se trouvant actuellement en Grèce, le pays le plus exposé en Europe. Mais ce ne sera pas la seule mesure commune.

« Nous allons étudier avec nos amis grecs la possibilité d'organiser des vols groupés pour faciliter les reconduites des personnes qui ne sont pas en besoin de protection dans leur pays, et donc nous pourrons - avec le concours de Frontex - organiser des vols qui seront des vols franco-grecs », a expliqué Laurent Nuñez.

Des vols franco-grecs pour les déboutés de l'asile. La France promet aussi de faire jouer son influence auprès de pays amis, sous-entendu en Afrique, pour obtenir à la Grèce des autorisations de reconduite parfois difficiles à décrocher. Face à l'afflux de migrants alors que les camps sont saturés, les manifestations de résidents sont de plus en plus fréquentes dans les îles de Samos, Chios et Lesbos. Ce que demande la Grèce depuis longtemps, c'est une véritable politique commune européenne en matière d'asile.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des milliers de Grecs manifestent à Athènes contre un projet de réforme des retraites

No Comment : Les habitants de Nouméa s'unissent pour déblayer les rues

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français